Marcourt défend le bilan économique de la Wallonie

Source: Trends-Tendances

Le ministre wallon de l'Économie Jean-Claude Marcourt a défendu mardi, sur les ondes de Bel-RTL, le bilan économique de la Wallonie contre le "jeu dangereux" de Didier Reynders (MR) qui a comparé cette région à la Corée du Nord, signe selon lui d'une "vacuité dans le programme économique".

Marcourt défend le bilan économique de la Wallonie

© Belga

"Lorsque l'on se contente de petites phrases, on peut penser qu'il y a une vacuité dans le programme économique", a affirmé le vice-président PS des gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Critiquant la présence du Premier ministre Elio Di Rupo (PS) dans l'émission de divertissements ertébéenne "69 minutes sans chichis", M. Reynders avait comparé lundi la Wallonie à la Corée du Nord, égratignant aussi au passage RTL-TVI.

Jean-Claude Marcourt y voit une frustration de ne pas être Premier ministre. "C'est vrai qu'une émission de 'prime time' a mis Elio Di Rupo en évidence, mais lorsque Bart De Wever est dans 'De Slimste Mens', personne ne s'offusque que tous les partis ne soient pas représentés" dans cette émission de la VRT qui a participé au succès médiatique du président de la N-VA en 2008-2009.

Il juge pour la Wallonie le propos de Didier Reynders "particulièrement mal placé", car ce dernier "a préféré abandonner la Région et se replier sur Uccle". Sur le fond, M. Marcourt cite à l'actif du gouvernement wallon l'augmentation du PIB régional et du nombre d'entreprises.

Il se garde toutefois de formuler toute exclusive à l'égard des réformateurs pour le scrutin du 25 mai. "Le MR est en train de jouer un jeu dangereux, mais c'est un parti démocratique comme bien d'autres et c'est à l'électeur à faire ses choix. Il n'y aura en tout cas pas de préaccord électoral avec le MR", a souligné M. Marcourt.

En savoir plus sur:

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires