Luc Coene estime qu'une partie de l'ardoise grecque doit être effacée

15/11/12 à 07:46 - Mise à jour à 07:46

Source: Trends-Tendances

Le gouverneur de la Banque Nationale Luc Coene s'attend à ce que les différents bailleurs de fonds renoncent à une partie de l'imposante dette publique grecque, rapporte le quotidien De Standaard jeudi.

Luc Coene estime qu'une partie de l'ardoise grecque doit être effacée

© Belga

Luc Coene s'est ainsi exprimé lors d'un échange à l'Université de Gand. Il se place ainsi sur la même ligne que celle adoptée par le Fonds Monétaire International qui craint que la Grèce ne puisse pas réussir à ramener sa dette sous les 120% de son PIB pour 2020 sans un abandon partiel des prêts d'urgence consentis à son égard. L'année passée, des banques privées avaient déjà marqué leur accord pour un abandon partiel de leurs créances. Les autorités doivent maintenant suivre, estime le FMI. Berlin s'oppose cependant à cette solution.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires