Les syndicats coincent sur l'écart salarial et sur l'austérité budgétaire

13/02/14 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Source: Trends-Tendances

Dans la foulée de la présentation du rapport annuel de la BNB, tant la CSC que la FGTB ont dénoncé les positions de la Banque nationale sur l'écart salarial et l'austérité budgétaire.

Les syndicats coincent sur l'écart salarial et sur l'austérité budgétaire

© Belga

Pour rappel, l'introduction du rapport annuel de la BNB doit être approuvée par les régents de la Banque nationale, dont font notamment partie les présidents des syndicats chrétien et socialiste. "La CSC avait beaucoup de questions et d'observations par rapport au texte. Nous avons obtenu des corrections, mais les passages sur l'index et l'écart salarial, ainsi que sur la politique d'assainissement unilatérale sur le plan des dépenses sont restés inacceptables", a souligné la CSC dans un communiqué.

"C'est la raison pour laquelle je me suis abstenu sur ces éléments", a expliqué Marc Leemans, le président du syndicat chrétien, cité dans le texte. Ce dernier s'est toutefois réjoui que le rapport de la Banque nationale reconnaisse le fait "que nous devons réduire les charges sur le travail en recourant à de nouvelles sources de revenus, dont les revenus du patrimoine."

Son de cloche identique du côté de la FGTB où Rudy De Leeuw, son président, s'est lui aussi abstenu sur les recommandations relatives aux mesures d'austérité budgétaire ainsi que sur l'analyse de l'écart salarial et, en particulier, le point relatif à la prise en compte des subsides salariaux tels que les titres-services et les commentaires relatifs au mécanisme d'indexation automatique des salaires.

"L'austérité reste le problème, pas la solution. Ainsi, l'équilibre structurel visé, bien que louable, ne peut porter préjudice aux indispensables investissements en vue de relancer l'économie réelle", a déclaré Rudy De Leeuw dans un communiqué.

Nos partenaires