Les ressources cachées de la dictature nord-coréenne

04/09/17 à 10:00 - Mise à jour à 10:59
Du Trends-Tendances du 31/08/17

Pour éviter que les sanctions économiques toujours plus sévères n'enfoncent encore davantage un pays déjà dénué de tout, le leader nord-coréen Kim Jong-un a cherché, et trouvé, de nouvelles sources de revenus comme l'envoi de travailleurs à l'étranger, ou encore le développement d'une économie de marché informelle.

L'an dernier, un ouvrier perdait accidentellement la vie sur un chantier naval polonais. On a découvert qu'il était nord-coréen. Depuis plusieurs années, le régime communiste isolé de Kim Jong-un a trouvé une manière très efficace de faire affluer des devises, en envoyant à l'étranger des travailleurs dont 80 % du salaire atterrit dans les caisses de l'Etat. D'après Remco Breuker, professeur d'étude de la Corée à l'Université de Leyde (Pays-Bas), la Corée du Nord n'est plus un Etat, mais " la plus grande agence d'intérim illégale du monde ".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires