Les producteurs de lait au bord de l'inconnu

31/03/15 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Belga

En place depuis 31 ans, le système européen des quotas laitiers va, comme prévu, être démantelé dès ce mercredi 1er avril... au grand dam de beaucoup de producteurs.

Les producteurs de lait au bord de l'inconnu

/ © Belga

Le système des quotas laitiers fut un des piliers de la Politique agricole commune (PAC), avec pour objectifs de limiter la production, de maintenir un équilibre entre offre et demande et de garantir un prix plancher pour les éleveurs.

L'arrêt a été décidé après deux constats. Un: la consommation mondiale a progressé avec les changements d'habitudes alimentaires dans les anciens pays en développement (notamment en Asie). Et deux: les prix mondiaux ont eu plutôt tendance à augmenter depuis 2009 et la sévère "crise du lait". Pour la Commission, ces facteurs peuvent donner de "nouvelles opportunités" aux producteurs européens.

Mais beaucoup de ceux-ci restent perplexes et inquiets et le font savoir lors d'une action à Bruxelles ce 31 mars. Une cinquantaine de personnes ont allumé un feu de bois depuis 07H00 du matin devant le Parlement européen en amorce de l'action de l'European Milk Board (EMB) et du Milk producer Interest Group (MIG) prévue dès 11H00. Entre 15 et 20 tracteurs devaient arriver vers 10H30 sur la place du Luxembourg. Quelques centaines de personnes devraient participer à l'action.

Pour succéder aux quotas, il n'a pas été prévu des instruments adéquats pour éviter les crises, selon eux. Ils redoutent ainsi de disparaître dans un grand mouvement de course à la production et/ou de voir les prix s'effondrer à nouveau.

"Aujourd'hui c'est le dernier jour de la régulation laitière et à partir de demain ce sont les multinationales qui vont reprendre le pouvoir sur la production laitière européenne", explique Erwin Schopges, porte-parole de l'EMB. "On ne veut pas de cette agriculture. On veut une agriculture pour le citoyen et non industrielle."

L'enquête indépendante sur les coûts de production laitière en Belgique présentée par le MIG et l'EMB au début du mois établit que pour couvrir les coûts de production laitière avec un niveau de revenu équitable, le prix payé aux producteurs doit être de 46 centimes par kilogramme de lait. En décembre 2014, les producteurs laitiers belges n'ont reçu, en moyenne, que 31,15 centimes par kg de lait. Ils préviennent qu'une baisse du prix du lait serait fatale à bon nombre d'entre eux.

Nos partenaires