Les prix du carburant vers leurs records de 2008

28/02/11 à 10:25 - Mise à jour à 10:25

Source: Trends-Tendances

Les violences se sont propagées dimanche à Oman. Ce sont les premières dans ce sultanat stratégique à l'embouchure du Golfe. De quoi continuer d'attiser le cours du pétrole... et les prix à la pompe, qui devraient tutoyer leurs records de 2008.

Les prix du carburant vers leurs records de 2008

© Thinkstock

Les prix du diesel et de l'essence augmenteront à nouveau demain mardi, filant vers leurs records de 2008.

Le prix maximum à la pompe pour l'essence 95 atteindra ainsi 1,5910 euro le litre, ce qui constitue une hausse de 3,2 cents par litre. Le prix record de ce type de carburant remonte à juillet 2008, quand le prix du litre avait atteint 1,61 euro.

Le prix maximum du Super 98, lui, s'élèvera à 1,6150 euro le litre, en hausse de 3,2 cents. Enfin, le prix maximum du diesel atteindra 1,4140 le litre, à quelques cents de son record de mai 2008, quand son prix maximum s'était élevé à 1,469 euro.

Ces hausses résultent de la progression des prix énergétiques sur les marchés internationaux.

Révolte à Oman, un sultanat stratégique pour le pétrole

Les cours du brut étaient orientés à la hausse lundi dans les échanges électroniques en Asie face à l'instabilité grandissante au Moyen-Orient, selon des analystes. Dans les échanges matinaux, le baril de light sweet crude pour livraison en avril gagnait 1,66 dollar, à 99,54 dollars. Celui du Brent de la Mer du Nord pour livraison en avril prenait, luis, 1,28 dollar, à 113,42 dollars.

"Les cours du brut sont soutenus par l'instabilité au Moyen-Orient et les craintes que les soulèvements s'étendent malgré l'annonce que l'Arabie Saoudite accroîtra sa production", a déclaré Ong Yi Ling, analyste chez Phillip Futures à Singapour.

Les violences se sont propagées dimanche à Oman, avec des affrontements entre la police et des manifestants qui ont fait au moins deux morts au nord de Mascate, lors des premières violences dans ce sultanat stratégique à l'embouchure du Golfe. Cinq personnes ont également été blessées dans ces violences survenues à Sohar, à 200 km au nord de la capitale où vivent quelque trois millions d'habitants, dont 20 % d'étrangers.

Dimanche comme la veille, le sultan Qabous a annoncé des mesures sociales pour apaiser les tensions dans son pays, qui contrôle la sécurité du détroit d'Ormuz par où transite 40 % du pétrole exporté par voie maritime dans le monde.

Vendredi, les prix du pétrole ont fini en petite hausse à New York à l'issue d'une séance volatile, dans un marché qui tentait d'évaluer l'état de l'offre de brut alors que l'insurrection se poursuivait en Libye.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires