Les pouvoirs locaux pas assez conscients de la problématique du financement des pensions

15/10/13 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Trends-Tendances

Les autorités communales et provinciales de Wallonie et Bruxelles ne sont pas suffisamment conscientes de la problématique du financement des pensions, selon une étude menée par l'université de Liège, dont les résultats ont été dévoilés mardi lors d'une conférence sur le sujet.

Les pouvoirs locaux pas assez conscients de la problématique du financement des pensions

© Thinkstock

L'enquête commandée par l'organisme de financement de pensions Ogeo Fund relève plusieurs problèmes tels que le vieillissement de la population, les charges accrues, les réserves insuffisantes et la situation dégradée des finances locales. "Il faut des mesures concrètes pour se diriger vers une solution structurelle, au plus vite", a souligné Barbara Sak, directrice de la recherche.

Plus de 70% des communes ayant répondu à l'enquête ont mentionné explicitement ne pas avoir constitué de réserves pour faire face aux charges de pension de leurs agents statutaires et 30% disent avoir constitué des réserves pour leurs mandataires. Au total, seules 9% des communes ayant répondu ont constitué des réserves tant pour les statutaires que pour les mandataires. Par ailleurs, pour 30% des communes, les dépenses en matière de pensions représentent moins de 1% du budget total des dépenses communales.

Parmi les solutions avancées par l'équipe de recherche, figurent notamment la mise en place d'un fonds régional et/ou fédéral de soutien aux administrations locales et un système centralisé de calcul et de paiement des pensions. Un questionnaire a été envoyé aux 281 communes de Wallonie et Bruxelles, dont 23% ont répondu, ainsi qu'auprès des intercommunales et provinces.

Nos partenaires