Les pièges à éviter pour le rachat des années d'études

24/04/17 à 09:46 - Mise à jour à 11:13
Du Trends-Tendances du 20/04/17

A partir du 1er juin, nous pourrons racheter nos années d'études réussies pour pouvoir augmenter le montant brut de nos pensions. Avant de débourser 1.500 euros par année d'études, lisez quand même les remarques des spécialistes sur la question.

Quel que soit votre nombre d'années de carrière à ce jour, vous pourrez, à partir du 1er juin - moyennant une cotisation de régularisation - faire assimiler vos années d'études à des années de travail pour le calcul de votre pension de retraite. Jusqu'ici, les salariés disposaient de 10 ans à partir de la fin de leurs études pour régulariser cette période. Les indépendants, eux, pouvaient le faire jusqu'à la veille de leur pension. C'est pour les fonctionnaires que le changement législatif a le plus d'impact. Jusqu'à présent, ils ne devaient rien racheter : ils bénéficiaient de leurs années d'études " gratuitement ", tout au moins si ces études étaient nécessaires à l'exercice de leur fonction.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires