Les patrons flamands mécontents de Peeters II

30/06/11 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Source: Trends-Tendances

Les patrons flamands sondés par le Voka continuent à se heurter à une complexité administrative persistante et ne constatent que peu ou pas d'investissements dans l'infrastructure routière ou l'enseignement orientés vers les entreprises.

Les patrons flamands mécontents de Peeters II

© Yannbertrand

Les entrepreneurs de Flandre affirment ne pas ressentir les effets de la politique menée par le gouvernement flamand. Un certain nombre de dossiers évoluent trop lentement ou n'aboutissent qu'à de trop maigres résultats, révèle une enquête du Voka menée auprès d'un petit millier d'entreprises.

Si le gouvernement Peeters II a lancé des livres blancs et s'est livré à un certain nombre d'annonces, peu de réalisations se ressentent sur le terrain. En revanche, les coûts énergétiques, les factures de consommation d'eau et les impôts locaux n'ont cessé de croître, remarquent la plupart des entrepreneurs. Ceux-ci affirment continuer à se heurter à une complexité administrative persistante et ne constater que peu ou pas d'investissements dans l'infrastructure routière ou l'enseignement orientés vers les entreprises.

Luc Debruyckere, président du Voka, dit comprendre que le gouvernement flamand se trouve dans une situation politique particulière, avec une impasse fédérale qui ne profite pas à la puissance de frappe flamande. Il salue les efforts du gouvernement régional pour atteindre l'équilibre budgétaire, mais juge que l'équipe au pouvoir ne doit pas se réfugier derrière ces prétextes.

Le patron des patrons flamands met en cause l'"architecture bizarre" du gouvernement et une répartition des compétences qui ne facilitent pas les choses. Selon le Voka, la Flandre a aujourd'hui besoin d'un gouvernement qui prenne réellement en main la politique d'investissements.

L'organisation avance une dizaine de revendications concernant l'activation des demandeurs d'emploi, la poursuite de la simplification administrative et l'élaboration d'une politique énergétique équilibrée.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires