"Les paramètres économiques s'améliorent mais les recettes fiscales diminuent. Étrange"

31/03/15 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Belga

Le ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel (Open Vld) veut en savoir plus sur l'annonce d'une baisse sensible des recettes fiscales de l'Impôt des personnes physiques (IPP) à destination des Régions avant de se prononcer, mais il s'interroge, dans le contexte d'une amélioration des paramètres économiques observée par ailleurs, a-t-il laissé entendre mardi matin.

"Les paramètres économiques s'améliorent mais les recettes fiscales diminuent. Étrange"

Le ministre bruxellois des Finances, Guy Vanhengel. © Image Globe

Le ministre régional devrait en apprendre plus à l'issue d'une réunion technique programmée mardi, dans la journée.

Pour boucler son contrôle budgétaire, le gouvernement fédéral a profité d'une répartition de la loi de financement qui lui a rapporté 750 millions d'euros. Cette nouvelle, associée à d'autres paramètres, a permis à l'équipe Michel de ramener l'effort à réaliser à 294 millions d'euros. La somme dont bénéficie le pouvoir fédéral, issue des recettes de l'impôt des personnes physiques, n'ira pas aux Régions. L'impact s'élèvera à 247 millions pour la Wallonie, 105,4 millions pour Bruxelles et 396 millions pour la Flandre. Il s'agit d'une application mécanique de la loi de financement telle qu'elle a été révisée dans le cadre de la 6e réforme de l'État, selon le gouvernement fédéral.

"Une réunion technique a lieu aujourd'hui à ce sujet. J'attends de savoir ce qu'il s'y dira. En revanche, ce que je peux déjà vous dire, c'est que les chiffres concernant les recettes fiscales communiqués la semaine dernière, dévient fortement de ceux qui avaient été communiqués à la fin de l'année dernière", a commenté mardi Guy Vanhengel.

Selon le ministre bruxellois, cela requiert un examen complémentaire. "Les paramètres économiques s'améliorent mais les recettes fiscales diminuent fortement. Ce qui est étrange", a-t-il ajouté.

Le ministre wallon Christophe Lacroix attend l'issue de la réunion programmée ce mardi avec le fédéral pour prendre position. Vendredi, il évoquait déjà son étonnement par rapport aux nouveaux chiffres.

Nos partenaires