Les Palestiniens feront les frais d'un boycott

25/08/14 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Trends-Tendances

Le patronat israélien a lancé une campagne contre un boycottage des produits israéliens fabriqués dans les colonies de Cisjordanie en expliquant que les Palestiniens eux-mêmes risquaient d'en faire les frais.

Les Palestiniens feront les frais d'un boycott

© Reuters

Le président de l'Association des industriels, principale organisation patronale, le "patron des patrons" israélien Zvi Oren, a écrit à une trentaine de ses homologues européens et palestiniens pour les mettre en garde contre l'impact d'un boycottage sur l'emploi des Palestiniens. Selon les statistiques de l'Association, 22.500 Palestiniens sont employés dans les colonies en Cisjordanie. Sur ce total, 6.000 travaillent dans 600 entreprises industrielles appartenant à des Israéliens. Le reste est employé dans le bâtiment et l'agriculture. Par ailleurs, 28.250 Palestiniens travaillent légalement en Israël et près de 20.000 au noir, selon la même source.

"Il est évident que si les entreprises situées de l'autre côté de la Ligne verte sont affectées par un boycottage, leurs employés palestiniens seront touchés", dit à l'AFP Dany Catarivas, responsable de la section internationale de l'Association.

Dans sa lettre à ses homologues européens, Zvi Oren leur demande leur "assistance et leur soutien pour convaincre la communauté des chefs d'entreprises de vos pays de ne pas recourir à des moyens économiques pour pénaliser les industriels et les exportateurs israéliens".
"De telles actions ne pourraient qu'affecter de façon négative notre région en termes d'emplois et de croissance", du côté israélien comme palestinien, a prévenu Zvi Oren.
Il s'est notamment adressé aux responsables patronaux français, britanniques, allemands, espagnols, portugais et néerlandais.

Cette initiative a été prise à la suite de l'interdiction d'exportation à partir du 1er septembre vers l'Union Européenne de volailles et produits laitiers originaires des colonies israéliennes.

Une campagne BDS pour "Boycott, désinvestissements, sanctions" a également été réactivée à l'étranger à la suite de la guerre dans la bande de Gaza déclenchée le 8 juillet et qui a coûté la vie à plus de 2.100 Palestiniens, dont une majorité de civils.

Nos partenaires