Les mesures du gouvernement pour atteindre le plein emploi en 2025

26/07/17 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Belga

Le gouvernement fédéral s'est accordé sur une série de mesures qui contribueront à réaliser l'ambition du plein emploi en 2025, a indiqué le ministre de l'Emploi, Kris Peeters. Sont visés l'e-commerce et la construction mais aussi une diminution du délai de préavis en cas de licenciement d'un nouveau travailleur.

Les mesures du gouvernement pour atteindre le plein emploi en 2025

© Belga

Plusieurs partis de la majorité voulaient réintroduire la période d'essai dans les contrats de travail, supprimée dans le cadre de l'harmonisation des statuts ouvrier et employé en échange d'une révision de règles de calcul de préavis. Syndicats et représentants des employeurs ont tenté de s'accorder sur le sujet mais sans succès. Le gouvernement a donc tranché: il n'y aura pas de retour de la période d'essai. Il a préféré diminuer la progressivité du délai de préavis au cours des 4 premiers mois d'un contrat. Le préavis sera donc d'une semaine si le licenciement intervient avant le premier mois d'exécution du contrat et de trois semaines mois en dessous de 4 mois. Il sera en revanche de 5 semaines à partir du 6e mois au lieu de 4 semaines.

Une réduction du coût du travail permettra d'inciter à l'embauche de travailleurs de 18 à 21 ans à partir du 1er janvier 2018. Dans le cadre d'un projet pilote, il sera possible de combiner stage en entreprise et job d'étudiant.

Pour permettre la croissance de l'emploi dans le commerce électronique, où la Belgique est à la traîne par rapport à ses voisins, l'organisation du travail de nuit sera simplifiée pendant une période d'essai de deux ans. La création de 3.500 emplois est attendue. Dans le secteur de la construction, pourvoyeur de quelque 200.000 emplois mais confronté au dumping social d'autres pays européens, les charges seront diminuées de 604 millions d'euros au cours des 3 prochaines années.

Le système des flexi-jobs, déjà en vigueur dans l'horeca, sera élargi à la coiffure et au commerce de détail et accessible aux pensionnés. L'interdiction du travail intérimaire dans les secteurs du déménagement et du transport fluvial sera levée.

Des réductions de cotisation sociale sont prévues pour les indépendants qui commencent leur activité.

Certaines mesures sont annoncées pour lutter contre le burn out, notamment l'obligation d'avoir un "coach" dans ce domaine dans les entreprises de plus de 100 personnes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires