Les mauvaises surprises du budget

03/12/11 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Trends-Tendances

Crédits hypothécaires, frais de garde d'enfants, épargne-pension et assurance-groupe sont dans le collimateur du nouveau budget 2012.

Les mauvaises surprises du budget

© Reuters

Crédits hypothécaires, frais de garde d'enfants, épargne-pension et assurance-groupe sont dans le collimateur du nouveau budget 2012, indique samedi L'Echo. Les mauvaises surprises toucheront principalement les revenus moyens et supérieurs tandis que les bas revenus seront avantagés.

"Tous les contribuables bénéficieront du même avantage fiscal sur leurs dépenses déductibles, indépendamment de leur revenu, souligne Jef Wellens, fiscaliste chez Kluwer. A cette fin, la déduction sera convertie en une réduction d'impôt à concurrence d'un pourcentage fixe."

Le remboursement des emprunts hypothécaires offre ainsi actuellement une économie d'impôts de 50 % maximum des charges d'emprunt pour les personnes avec un revenu annuel imposable de 37.893 euros ou plus. Cet avantage ne sera plus que de 45 % maximum à l'avenir. Le remboursement d'emprunts profitera dès lors davantage aux personnes à bas revenus, qui bénéficieront également d'un avantage de 45 %.

Le taux de 45 % sera également appliqué comme avantage fiscal pour les frais de garde d'enfants.

L'avantage pour l'épargne-pension sera ramené à 30 % pour un tarif de 30 et 40 %, selon le revenu, actuellement. De même, les cotisations versées au titre d'assurance-groupe donneront lieu à un avantage fiscal de 30 % dans le chef du travailleur, contre 30 % à 40 % à l'heure actuelle, selon le revenu.

Quant à l'imposition de l'assurance-groupe, elle ne diminuera pas, au contraire. Si une assurance-groupe est liquidée à l'âge de 60 ou 61 ans, l'impôt dû sur ce montant passera de 16,5 % à respectivement 20 % et 18 %. Pour des ménages aux revenus entre 52.000 et 80.000 euros, Jef Wellens aboutit à une imposition supplémentaire de 349 à 373 euros. Le ménage aux revenus plus modestes (30.000 euros à deux), y gagnera, quant à lui, 509 euros.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires