Les investisseurs toujours pas rassurés : l'euro continue sa plongée

17/05/10 à 08:06 - Mise à jour à 08:06

Source: Trends-Tendances

L'euro était toujours en apnée lundi matin, atteignait un plancher face au billet vert depuis avril 2006, à 1,2243 dollar. Malgré le plan de soutien financier géant conclu par l'UE et le FMI, les investisseurs s'inquiètent encore de la santé de l'Espagne, du Portugal... voire de l'Irlande. Le président de l'Eurogroupe, qui rassemble les ministres des Finances de la zone euro, avoue lui aussi ses craintes.

Les investisseurs toujours pas rassurés : l'euro continue sa plongée

© Thinkstock

L'euro a plongé lundi à son plus bas niveau depuis plus de quatre ans face au billet vert, à 1,2243 dollar vers 2 h 30 GMT (4 h 30 heure belge), sur fond d'inquiétudes quant à la dette et à la croissance économique des pays européens. Il s'agit du plancher de l'euro depuis avril 2006, lorsque la monnaie unique européenne était tombée à 1,2119 dollar. Vendredi à 21 h GMT (23 h heure belge) pourtant, l'euro valait encore 1,2365 dollar.

Les investisseurs continuaient de s'inquiéter du haut niveau d'endettement de plusieurs pays de la zone euro, malgré le gigantesque plan de secours de 750 milliards d'euros mis sur la table la semaine dernière par l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

Selon Hideaki Inoue, responsable des changes chezé Mitsubishi UFJ Trust & Banking, "l'Europe a pris des mesures la semaine dernière pour s'attaquer aux risques immédiats, mais les marchés regardent désormais la santé budgétaire de pays comme l'Espagne, l'Italie et le Portugal", outre la Grèce dont les problèmes d'endettement ont mis le feu aux poudres. "Il est possible que ces inquiétudes pour la dette s'étendent à d'autres pays, comme l'Irlande", a-t-il ajouté.

Le président de l'Eurogroupe se dit "préoccupé" par la rapidité de la baisse de l'euro

"Nous allons observer de près l'évolution sur les marchés des changes et en discuter ce soir, a prévenu lundi Jean-Claude Juncker, chef de file des ministres des Finances de la zone euro, en arrivant à une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles. Je ne suis pas préoccupé par le taux de change actuel de l'euro mais par la vitesse à laquelle ce taux de change s'est détérioré."

L'euro a chuté lundi jusqu'à 1,2235 dollar, son plus bas niveau depuis quatre ans, avant de regagner une partie du terrain. Les investisseurs craignent que les problèmes de dette en zone euro ne pèsent à long terme sur la reprise économique en Europe et doutent encore de l'efficacité du plan de soutien de 750 milliards d'euros décidé voici une semaine pour les pays qui seraient en difficulté.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires