Les indépendants demeurent mal informés sur leurs droits

12/06/18 à 15:10 - Mise à jour à 15:10

Source: Belga

Les indépendants affichent une certaine méconnaissance de leur statut social, ressort-il du Grand Baromètre de la Sécurité sociale des indépendants réalisé par l'Union des Classes Moyennes. Ainsi, pas moins de 41% des sondés ignorent qu'ils peuvent bénéficier d'une indemnité mensuelle à partir du 15e jour d'arrêt des activités en cas d'arrêt maladie.

Les indépendants demeurent mal informés sur leurs droits

© Getty Images/iStockphoto

Trois quarts des répondants n'ont par ailleurs pas connaissance du dispositif de reprise partielle après un congé maladie. Celui-ci permet de reprendre progressivement son activité, tout en bénéficiant d'une allocation de substitution.

De plus, 59% des petits entrepreneurs qui ont répondu à l'enquête ignorent l'existence d'un congé maternité pour les indépendantes. Un chiffre particulièrement élevé alors que 27% des sondés sont des femmes. Dans le même ordre d'idées, 68,9% des répondants ne connaissent pas le dispositif de bénéfice de 105 titres-services dans le cadre du congé maternité. L'UCM note que la connaissance des indépendants quant à leurs droits progresse très légèrement, mais pas assez rapidement à son goût.

"Les entrepreneurs sont souvent le nez dans le guidon", explique Pierre-Frédéric Nyst, président de l'organisation. Pour y remédier, l'UCM propose d'automatiser certains dispositifs, notamment l'octroi des 105 titres-services pendant les congés maternité. Elle demande aussi que les mutuelles et les médecins informent mieux les bénéficiaires au moment de la survenance du risque. "Il faut simplifier la charge administrative et rendre le système plus humain pour les petites structures", conclut M. Nyst.

Nos partenaires