Les Grecs restent en faveur de l'Europe et de l'euro

19/02/12 à 18:15 - Mise à jour à 18:15

Source: Trends-Tendances

Les trois-quarts des Grecs (75,9%) se disent en faveur "de la perspective européenne" de leur pays et ne souhaitent pas "la sortie de l'euro", malgré les mesures d'austérité imposées par les créanciers, UE et FMI, selon un sondage publié ce dimanche.

Les Grecs restent en faveur de l'Europe et de l'euro

© Thinkstock

Seuls 19,6% des gens interrogés se sont prononcés pour le retour à la drachme, monnaie nationale du pays avant son adhésion dans la zone euro en 2002, selon ce sondage effectué par l'institut grec Marc entre les 15 et 17 février sur un échantillon de 1.013 ménages à travers le pays et publié dans le quotidien Ethnos.

La majorité des sondés (48,4%) espère que la Grèce "va finalement rester dans la zone euro si le programme d'assainissement de l'économie" dicté par l'UE et le FMI "réussit", contre 39,3% qui croient le contraire.

Les deux-tiers (66,5%) souhaitent que le programme réussisse tandis que 60% estiment que "si le programme n'avait pas été voté dimanche dernier par le parlement, la Grèce aurait risqué de faire faillite".

Le parlement grec a adopté ce dimanche dernier avec une majorité de 199 députés sur un total de 300 le nouveau plan de sauvetage du pays, accompagné des mesures de rigueur de 3,2 milliards d'euros qui comprennent des coupes salariales et des baisses des retraites.

Quarante-huit pour cent des sondés estiment que le vote parlementaire en faveur du nouveau plan d'aide à la Grèce était "juste", contre 45,5%.

Huit personnes sur dix (81,8%) estiment que la responsabilité de la situation économique du pays incombe "aux gouvernements grecs", contre 9,3% qui disent que la crise est la faute "des marchés et des spéculateurs" ou 6,1% qui donnent tort "aux Européens et au FMI".

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires