Les familles politiques européennes rivalisent de plans d'investissement à coups de milliards

20/11/14 à 18:13 - Mise à jour à 18:13

Source: Trends-Tendances

Alors que la Commission européenne est à pied d'oeuvre pour boucler un plan d'investissements de 300 milliards d'euros, les familles politiques européennes rivalisent de propositions visant à injecter davantage de milliards dans l'économie du continent.

Les familles politiques européennes rivalisent de plans d'investissement à coups de milliards

Le siège de la Commission européenne. © Belga

Après les libéraux de Guy Verhofstadt, qui ont présenté mercredi un plan à 700 milliards, les socialistes ont détaillé jeudi leur stratégie à 500 milliards.

Le chef du groupe socialiste au Parlement européen, Gianni Pitella, a présenté mercredi un plan basé sur des investissements publics de 100 milliards d'euros, que les Etats membres pourraient débloquer moyennant un assouplissement des règles budgétaires européennes. Ce montant permettrait de débloquer 300 milliards d'euros en partenariats public-privé, et 100 autres milliards de fonds purement privé. Des garanties additionnelles qu'apporteraient la Banque européenne d'investissement (BEI) et le Mécanisme européen de stabilité (MES) permettraient même de porter le montant à 800 milliards.

La veille, les libéraux avaient présenté une proposition de fonds d'investissement, qui sera financé à partir d'obligations destinées à financer des projets d'avenir. Un tel projet à 700 milliards aurait l'avantage de ne pas creuser la dette publique, souligne M. Verhofstadt. Pour attirer les investisseurs, les libéraux proposent que les rendements de ces émissions soient défiscalisés. En outre, les Etats, la Banque centrale européenne et la Commission se porteraient garants en cas d'échec des projets. Dans l'attente que ce fonds soit constitué, les libéraux proposent de donner un coup de fouet aux investissements à travers des baisses d'impôts coordonnées dans les Etats membres.

De son côté, la Commission européenne continue de travailler discrètement à ses propres propositions, qui serviront de base à des discussions au plus haut niveau fin décembre. Le plan devrait être présenté la semaine prochaine.

Nos partenaires