Les Européens unissent leurs forces dans le domaine de la conduite automatisée

23/03/17 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Belga

Les Etats membres de l'Union européenne, à l'exception du Royaume-Uni, ont signé jeudi à Rome une lettre d'intention visant à établir, avec la Commission, un cadre juridique pour les essais transfrontaliers de conduite connectée. La Norvège et la Suisse participent également au projet.

Les Européens unissent leurs forces dans le domaine de la conduite automatisée

Une voiture autonome © REUTERS

La lettre d'intention prévoit la construction d'infrastructures de nature à encourager l'introduction de véhicules à conduite automatisée. Des tests ont déjà lieu, mais l'idée est d'augmenter leurs fréquences, entre autres grâce à la mise en place de corridors transfrontaliers pour ces véhicules.

Des règles seront aussi établies concernant la libre circulation des données. La Belgique fait partie des fers de lance de cette coopération transfrontalière. Le ministre en charge de l'Agenda numérique, Alexander De Croo, estime d'ailleurs que les Etats ne devraient pas être en mesure de placer de barrières à la circulation de données, comme c'est encore parfois le cas.

"Des projets pilotes transfrontaliers et une approche commune en matière de circulation des données pourront offrir aux secteurs automobile, technologique et des télécoms les avantages d'un marché harmonisé de 500 millions de consommateurs", selon la Commission européenne.

Nos partenaires