Les entreprises pourront envoyer des factures électroniques au gouvernement dès 2016

21/10/14 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Belga

A partir du 1er janvier 2016, les entreprises pourront envoyer leurs factures au gouvernement fédéral de manière totalement électronique. Le gouvernement flamand permettra cette option dès 2015.

Les entreprises pourront envoyer des factures électroniques au gouvernement dès 2016

© istock

L'"e-billing" (e-facturation) était au coeur d'une conférence organisée mardi à Bruxelles par la société d'audit PricewaterhouseCoopers (PwC) en présence du ministre de l'Agenda numérique, Alexander De Croo. "Pour l'instant, la plupart des entreprises qui envoient des factures de manière soi-disant électronique, envoient simplement un fichier pdf", expliquent Christoph Zenner et Pieter Breyn, de PwC. "Et que se passe-t-il? Le client imprime son pdf et doit exécuter une procédure classique pour payer sa facture." A l'avenir, elles payeront leurs factures de manière totalement structurée.

L'ambition de la commission européenne, qui a émis plusieurs directives sur le sujet, est d'arriver à 50% de factures électroniques en 2020. La dernière directive en date (directive 2014/53) oblige les gouvernements européens à accepter les factures électroniques à partir de 2018.

La Belgique a pris les devants, et particulièrement la Région flamande. "Dès le 1er janvier 2015, toute entreprise qui aura exécuté un service pour le compte du gouvernement flamand pourra envoyer sa facture électronique", selon les experts de PwC. Le gouvernement fédéral a décidé d'emboiter le pas, en attendant, plus tard, la Wallonie et Bruxelles. "Le gouvernement veut, partir de 2016, implémenter le système de facturation e-invoicing", a déclaré le ministre Alexander De Croo, en conclusion de la conférence. La plate-forme qui sera utilisée s'appelle Mercurius. Elle est déjà utilisée par Electrabel et une dizaine d'autres entreprises.

L'e-facuration possède également des vertus économiques. Du côté fédéral, "l'agence fédérale pour la Simplification administrative a calculé que l'e-facturation permettrait une économie totale de 3,5 millions d'euros, de l'argent que les entreprises pourront utiliser pour d'autres investissements", selon Alexande De Croo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires