Les entreprises belges ont accumulé 240 milliards d'euros en cash

05/11/14 à 17:30 - Mise à jour à 18:11

Source: Trends-Tendances

Ces dernières années, malgré la crise, nos entreprises ont accumulé des liquidités considérables. Que comptent-elles en faire ?

Les entreprises belges ont accumulé 240 milliards d'euros en cash

© iStock

Deux-cent quarante milliards. C'est le montant des liquidités que les sociétés belges ont dans leurs coffres. Ce chiffre ressort d'une étude réalisée par B-Information, la société spécialisée dans l'information financière, qui a analysé sur ces six dernières années les bilans déposés par les sociétés non financières du pays. Environ 348.000 d'entre elles ont déjà publié leurs bilans 2013 et il apparaît qu'elles disposaient de plus de 222 milliards de "cash" (soit 638.000 euros par entreprise). Or, il y a 410.000 entreprises non financières dans notre pays. Certes, on ne peut affirmer que ces retardataires auront toutes 638.000 euros en caisse car les sociétés les plus grandes et les plus riches sont aussi les plus rapides à publier leurs comptes. Il est cependant plus que probable que le montant total de cash des entreprises dépasse les 240 milliards d'euros. En 2007, ce bas de laine s'élevait à 185,8 milliards. Sur les sept années de crises, nos entreprises ont donc accumulé une bonne cinquantaine de milliards.

Ces 240 milliards constituent un montant presqu'aussi important que l'argent déposé par les particuliers dans les livrets d'épargne.

Ce comportement de fourmi n'est toutefois pas propre à la Belgique. Aux Etats-Unis, les entreprises cotées affichent un trésor de guerre de 4.200 milliards de dollars ! Et selon une étude de Deloitte, le cash qui s'abrite dans les sociétés cotées d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique s'élève à 1.000 milliards d'euros environ.

Les consultants de Deloitte ont demandé à 271 patrons d'entreprises européennes (dont 20 belges) ce qu'ils comptaient faire de leur cash. Ces entreprises confirment pour 77% d'entre elles détenir des surplus de liquidités, mais, et c'est la bonne nouvelle, 60% de ces groupes riches en cash affirment vouloir investir dans les douze prochains mois.

Dossier complet avec les interviews de Luc Bertrand (AvH), Serge Fautré (AG Real Estate), Pieter Timmermans (FEB), Rik Vanpeteghem (Deloitte), Rik Vandenberghe (ING Belgium) dans le Trends Tendances de ce jeudi 6 novembre.

Nos partenaires