Les échanges commerciaux UE-Iran en forte hausse après la levée des sanctions

14/06/16 à 15:28 - Mise à jour à 15:27

Source: Afp

Les échanges commerciaux entre l'Union européenne et l'Iran ont bondi d'un quart dans le sillage de la levée des sanctions liée à l'accord sur le nucléaire iranien, a annoncé mardi le chef de la diplomatie européenne qui participait à une conférence en Norvège aux côtés de son homologue iranien.

Les échanges commerciaux UE-Iran en forte hausse après la levée des sanctions

Téhéran © istock

Après des années d'embargo, l'Iran a obtenu un allègement partiel, effectif depuis le 16 janvier, des sanctions économiques occidentales en échange d'une mise au pas de son programme nucléaire.

"Sur les quatre premiers mois de l'année, le commerce entre l'Iran et l'Union européenne a augmenté de 22%", s'est félicitée la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, dans un point de presse.

L'Iran se plaint cependant que les grandes banques internationales, en particulier européennes, rechignent à faire des affaires avec lui par peur de mesures punitives américaines.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, qui était également présent à cette conférence à Losby près d'Oslo sur le règlement des conflits, a pour sa part appelé les Etats-Unis à lever les obstacles "psychologiques" entravant encore le commerce avec son pays.

"Je pense qu'alors que les Etats-Unis sur le papier ont levé toutes les sanctions, les séquelles psychologiques liées à de nombreuses années de sanctions sont encore là et je pense que les Etats-Unis doivent jouer un rôle plus actif pour faire disparaître ces séquelles", a-t-il déclaré, aux côtés de Mme Mogherini.

M. Zarif a précisé qu'il soulèverait de nouveau cette question avec son homologue américain John Kerry qu'il doit rencontrer mercredi en Norvège.

"Nous nous impliquons très activement auprès du monde des affaires et des banques en Europe et ailleurs (...) pour les encourager à s'engager en Iran", a quant à elle affirmé Mme Mogherini.

En savoir plus sur:

Nos partenaires