Christophe De Caevel
Christophe De Caevel
Journaliste Trends-Tendances
Opinion

24/02/17 à 11:53 - Mise à jour à 11:53
Du Trends-Tendances du 23/02/17

"Les cumulards et ceux à l'éthique vacillante sont souvent parmi les plus gros pourvoyeurs de voix"

Depuis un bon mois, la politique belge se résume à une succession d'affaires, de démissions, d'enrichissements éhontés, de cumuls ahurissants. Dans toutes les régions du pays. Le feuilleton se déroule chaque jour en direct. Avec cette question sous-jacente: tiendra-t-il les spectateurs en haleine jusqu'aux élections, soit octobre 2018 pour les communales et mai-juin 2019 pour les législatives ?

Un sondage réalisé pa le groupe Sudpresse nous indique que le comportement affairiste et grippe-sou d'une part non négligeable de la classe politique pousserait 43 % des Wallons à changer leur vote par rapport à 2014. En Flandre, un autre sondage indiquant qu'à peine 2 % des Gantois souhaitaient que Siegfried Bracke (N-VA) soit leur prochain bourgmestre, a sonné le glas des ambitions maïorales du président de la Chambre.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires