Les communes belges ne veulent pas payer pour le fédéral

20/12/11 à 21:33 - Mise à jour à 21:33

Source: Trends-Tendances

"En cas d'impact négatif sur les finances et la gestion des pouvoirs locaux, l'autorité fédérale doit prendre les mesures compensatoires requises", réclame l'Union des villes et communes de Wallonie dans un memorandum.

Les communes belges ne veulent pas payer pour le fédéral

© PG

Les municipalistes wallons, ainsi que leurs homologues bruxellois et flamands, insistent auprès du nouveau gouvernement fédéral sur l'absolue nécessité de la neutralité budgétaire de ses décisions vis-à-vis des pouvoirs locaux, a affirmé mardi l'Union des villes et communes de Wallonie (UVCW).

"En cas d'impact négatif sur les finances et la gestion des pouvoirs locaux, l'autorité fédérale doit prendre les mesures compensatoires requises", a souligné l'UVCW dans un communiqué, un message qui figure dans le memorandum fédéral de l'Union.

"Trop souvent, l'Etat fédéral transfère des missions aux pouvoirs locaux sans prévoir de financement"

Pour l'association, les défis qui attendent le gouvernement fédéral sont immenses... tout comme ceux qui attendent les Régions et les communes : "Vu du côté des villes et communes, ils sont particulièrement interpellants, compte tenu notamment des problèmes financiers que les pouvoirs locaux connaissent actuellement."

Trop souvent, les municipalistes ont dû constater combien l'Etat fédéral transférait des missions aux pouvoirs locaux sans prévoir l'indispensable financement, à commencer par le secteur de la police où les transferts ont encore augmenté de 5 % cette année, a déploré l'Union.

L'UVCW a cependant décelé, dans la déclaration de politique gouvernementale fédérale, des avancées qui prennent en compte les pouvoirs locaux dans les secteurs de la police par la présence renforcée d'agents dans les rues ; de l'incendie, par la garantie du fonctionnement optimal des services de secours ; de l'action sociale par l'engagement du gouvernement à être attentif à ce que des modifications réglementaires n'entraînent pas de transfert de charges vers les CPAS sans juste adaptation de leurs moyens.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires