"Les chômeurs bruxellois n'ont pas besoin d'un contrôle soutenu, mais d'emplois"

09/05/14 à 16:44 - Mise à jour à 16:44

Source: Trends-Tendances

"Les chômeurs bruxellois n'ont pas besoin d'un "contrôle soutenu" : ils ont besoin d'emplois!", a réagi vendredi la FGTB Bruxelles aux propos de BECI, l'entité qui rassemble et défend les intérêts des entreprises basées dans la capitale, qui soulignait la nécessité d'un contrôle soutenu des demandeurs d'emploi à Bruxelles.

"Les chômeurs bruxellois n'ont pas besoin d'un contrôle soutenu, mais d'emplois"

© Thinkstock

Selon BECI, les opportunités d'emploi à Bruxelles sont au minimum évaluées à 70.000 postes par an en tenant compte de la création nette de nouveaux emplois, des départs à la retraite d'une population vieillissante et de la mobilité sur le marché du travail. "A l'entendre, ceux-ci n'ont, en somme, qu'à tendre les bras pour décrocher l'une des '70.000 opportunités annuelles d'emploi' qui s'offrent à eux.

Curieusement, lorsqu'il s'agit de proposer 'pour de vrai' aux jeunes une première expérience professionnelle, ces fameuses opportunités d'emploi s'évanouissent aussitôt et les représentants des employeurs d'invoquer alors piteusement leurs difficultés à remplir leurs engagements écrits...", souligne la FGTB.

Pour le syndicat socialiste, malgré les efforts déployés par Actiris, Bruxelles-Formation et le VDAB Brussel, les propositions d'emploi, de formation et d'expérience professionnelle demeurent nettement insuffisantes. "Bref, la politique d'activation tourne à l'absurde et fait abusivement reposer les causes du chômage sur la responsabilité individuelle des chômeurs... Pour la FGTB, ces mesures sont profondément injustes et inacceptables. Elles le sont d'autant plus dans le contexte de crise économique et de pertes massives d'emplois que nous connaissons actuellement", estime la FGTB.

La FGTB est fortement opposée à cette "véritable régression sociale" et demande le retrait des mesures fédérales. Sans renoncer en rien aux programmes de formation et d'aide à la recherche d'emploi, elle continue d'exiger la suspension des contrôles de la disponibilité active des chômeurs. La FGTB de Bruxelles a confirmé son soutien à la marche contre la chasse aux chômeurs organisée ce dimanche 11 mai par le Réseau bruxellois de collectifs de chômeurs/ses.

Nos partenaires