Les catastrophes naturelles ont coûté 2.700 milliards de dollars en 13 ans

15/05/13 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Trends-Tendances

Depuis le début du siècle, les pertes économiques cumulées imputables aux catastrophes naturelles atteignent 2.700 milliards de dollars. En 13 ans, 2,9 milliards de personnes ont été affectées, soit une moyenne de 650.000 personnes par jour, selon les Nations Unies.

Les catastrophes naturelles ont coûté 2.700 milliards de dollars en 13 ans

© Image Globe

Depuis 2000, les pertes économiques dues aux catastrophes naturelles atteignent 16,2 millions de dollars par heure, a calculé l'ONU. "De telles pertes financières sont intenables à long terme", affirme la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophe, Margareta Wahlström.

Dans un rapport publié mercredi par le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNISDR) en vue de la plate-forme mondiale qui réunira plus de 4.000 experts la semaine prochaine à Genève, l'ONU lance un appel au secteur privé à s'engager dans la prévention des risques.

"Il y a encore quelques années, le secteur privé démontrait peu d'intérêt. Les catastrophes majeures survenues en 2011 et 2012, le tsunami et l'accident nucléaire au Japon, les inondations en Thaïlande, et l'ouragan Sandy ont secoué les entreprises", a expliqué l'auteur du rapport Andrew Maskrey.

"Il n'y a pas seulement les pertes directes et indirectes, mais les effets à plus long terme", a-t-il expliqué, mentionnant les pertes en termes de réputation, d'emploi, de parts de marché. "On peut assurer les dommages directs, mais pas les pertes à plus long terme", a-t-il relevé. Avant le séisme de 1995, Kobe, au Japon, était le 6e port le plus important de la planète. Malgré sa reconstruction, il n'est plus qu'au 47e rang.
"Les entreprises fuient les régions à risque pour investir dans des régions plus sûres, mais elles sont aussi les victimes d'investissements réalisés dans des pays où la main d'oeuvre est moins chère, et plus exposées aux catastrophes", a fait remarquer Andrew Maskrey. "Elles ont investi parfois à l'aveugle", a-t-il ajouté.

Dans une économie globalisée, une catastrophe à un endroit de la planète se répercute sur toute la chaîne de production. Les inondations en Thaïlande ont ainsi privé le secteur informatique mondial de nombreux composants pendant plusieurs semaines. Le coût de la sécheresse de 2012 aux Etats-Unis est estimé entre 50 et 80 milliards de dollars. Selon un modèle élaboré par l'ONU, les séismes et les cyclones pourraient causer jusqu'à 180 milliards de dollars de pertes financières en moyenne chaque année.

L'ONU souligne que le secteur privé est responsable de près de 80 % des investissements dans les infrastructures. Il a donc une responsabilité majeure dans la gestion des risques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires