"Les Belges paient l'incapacité de l'Etat à enrayer l'inflation !"

21/12/11 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Trends-Tendances

Les entreprises et les ménages paient l'incapacité du gouvernement à enrayer l'inflation, dénonce la fédération Agoria, selon qui l'écart d'inflation avec l'Allemagne coûte 2 milliards d'euros en plus aux sociétés belges.

"Les Belges paient l'incapacité de l'Etat à enrayer l'inflation !"

© Belga

En raison de la hausse de l'inflation, les entreprises belges ont dû payer 2 milliards d'euros en plus pour leurs travailleurs cette année, sans que le pouvoir d'achat en soit accru pour autant, dénonce Agoria, la fédération belge de l'industrie technologique, à l'occasion de la publication du taux d'inflation de décembre.

Celui-ci s'élève maintenant à 3,49 % sur base annuelle. Pour l'ensemble de l'année, l'inflation en Belgique dépasse de 1,1 % celle enregistrée en Allemagne, notre principal partenaire commercial. "Le handicap de notre pays en matière de coûts salariaux, qui s'accentue du fait de l'inflation, aura irrémédiablement des conséquences pour le pouvoir d'achat et l'emploi de nos entreprises, déplore la fédération. Nous comptons sur le nouveau gouvernement pour agir fermement et rapidement afin d'endiguer l'inflation."

Alors que l'économie de notre pays sera touchée jeudi par une grève générale dans le secteur public, "le carrousel de l'inflation continue de tourner", prévient Agoria : "La grève de demain est organisée pour protester contre une réforme qui vise à préserver notre système de pension à long terme, indique Paul Soete, CEO d'Agoria, cité dans un communiqué. Mais entre-temps, nous perdons hélas de vue la compétitivité de notre économie."

Ecart d'inflation avec l'Allemagne

Selon les premières estimations, le spread avec l'Allemagne en matière d'inflation a grimpé à 1,1 % au cours des 12 derniers mois. L'année dernière aussi, cet écart affichait déjà un niveau très élevé (1,4 %). Sur les quatre dernières années, l'écart d'inflation avec l'Allemagne atteint 0,8 % en moyenne, "à notre désavantage", énumère la fédération technologique.

Du fait de la liaison avec l'index, cette inflation plus importante entraîne des salaires plus élevés. "Les entreprises ne veulent plus faire les frais d'un mécanisme d'indexation basé sur des écarts inflationnistes inexplicables avec les pays voisins !"

Etude de la BNB : comme les carabiniers d'Offenbach ?

"Pourquoi l'énergie et les aliments transformés sont-ils à ce point plus chers en Belgique que chez nos voisins ?, s'interroge encore Paul Soete. Les entreprises et les ménages paient l'incapacité du gouvernement à enrayer l'inflation. En raison des taxes et tarifs de distribution élevés, le prix de l'électricité continue d'augmenter plus rapidement que dans les pays avoisinants. Il est incompréhensible que la rente nucléaire ne soit pas affectée à une diminution des taxes sur l'électricité."

Agoria dit attendre avec impatience les conclusions de l'étude (annoncée de longue date) de la Banque nationale sur les mécanismes d'inflation dans notre pays. La fédération craint cependant que cette étude arrive trop tard : "Espérons que l'étude de la BNB n'arrive pas comme les carabiniers. Les causes de l'inflation élevée sont suffisamment connues. Il appartient maintenant au nouveau ministre de l'Economie d'administrer de manière rapide et conséquente les inhibiteurs de l'inflation"

Trends.be

Nos partenaires