Leonidas et l'hôtel Belroy, autres fleurons belges écornés par les Panama Papers

13/04/16 à 07:54 - Mise à jour à 07:53

Source: Belga

Le patron de Léonidas et la famille Brackx, historiquement liée à Jet Air et détenant toujours l'hôtel Belroy à Benidorme, figurent dans les Panama Papers, rapportent De Tijd et Le Soir mercredi, dans le cadre des révélations l'International Consortium of Investigative Journalists (Washington) sur le bureau juridique panaméen Mossack Fonseca, derrière des milliers de sociétés offshore.

Leonidas et l'hôtel Belroy, autres fleurons belges écornés par les Panama Papers

© BELGA/Aline Brugmans

Dimitrios Kestekoglou, le patron de la chocolaterie belge Leonidas, a créé ces dix dernières années trois sociétés offshore au Panama, Dometrans en 2006, Uniprof en avril 2007 et Nouera en novembre 2009, indique Le Soir. La collaboration avec le bureau juridique Mossack Fonseca aurait débuté en juillet 2006 par un intermédiaire luxembourgeois. La société Léonidas n'a pas souhaité réagir.

Quant à la famille Brackx, son hôtel Belroy, très populaire auprès des Belges, a été en fait été détenu pendant 15 ans par deux sociétés offshore, Siegel International Inc. au Panama et Lumineous Holding NV à Curaçao, détaille le quotidien. Ces deux sociétés sont récemment passées sous bannière luxembourgeoise, et "ont été régularisées sur l'aspect fiscal", a affirmé un ancien réviseur d'entreprise.

En savoir plus sur:

Nos partenaires