Le tour de passe-passe de l'Italie pour réduire sa dette

15/06/12 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Trends-Tendances

Le gouvernement italien a annoncé vendredi la cession immédiate de trois sociétés publiques, Fintecna, Sace et Simest, pour environ 10 milliards d'euros à son bras armé financier. Avec réduction de l'endettement public à la clé.

Le tour de passe-passe de l'Italie pour réduire sa dette

© Image Globe/EPA

Rome annonce des cessions pour au moins 10 milliards afin de réduire la dette

Le gouvernement italien a annoncé vendredi la cession immédiate de trois sociétés publiques, Fintecna, Sace et Simest, pour environ 10 milliards d'euros, ainsi que la future vente de biens immobiliers en vue de réduire la dette du pays, de nouveau sous la pression des marchés.

Fintecna est une holding publique qui contrôle notamment les chantiers navals Fincantieri. Sace est en revanche une société de crédit et d'assurance-crédit à l'exportation tandis que Simest est une société financière aidant le développement des entreprises italiennes à l'étranger.

Le gouvernement cédera ces sociétés à la Caisse des dépôts italienne, entreprise contrôlée par l'Etat, ce qui permettra de les garder dans le giron étatique tout en réduisant l'endettement public.

"Le montant global de la vente, qui s'inscrira probablement autour de 10 milliards, sera utilisé pour réduire la dette, y compris celle dérivant des dettes commerciales (de l'administration) à l'égard des entreprises", a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Vittorio Grilli, vice-ministre de l'Economie, a précisé devant la presse que la "partie initiale" de cette cession devrait être "conclue d'ici un mois".

Italie : des mesures "solides" pour relancer la croissance

Le gouvernement de Mario Monti a également adopté vendredi des mesures pour tenter de relancer la croissance. S'exprimant devant la presse à Rome, le chef du gouvernement a qualifié le paquet de mesures pour la croissance de "très robuste".

Le décret-loi adopté par le conseil des ministres contient notamment des mesures pour relancer les chantiers d'infrastructures, la création d'un fonds pour la croissance afin de regrouper toutes les aides actuelles pour les entreprises. Parmi les nombreuses autres mesures figurent notamment l'augmentation de la déduction fiscale sur les travaux de rénovation afin de soutenir le bâtiment, un crédit d'impôt pour l'embauche de jeunes "hautement qualifiés" et des mesures pour développer l'emploi des jeunes dans l'économie verte.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires