Le sp.a ne veut pas de l'avantage fiscal pour les actions

07/01/13 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Trends-Tendances

Le sp.a s'oppose au souhait du ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) de rendre l'acquisition d'actions fiscalement plus intéressante afin de réorienter les sommes colossales placées sur comptes d'épargne vers le capital à risque.

Le sp.a ne veut pas de l'avantage fiscal pour les actions

© Belga

Les socialistes flamands, qui siègent au gouvernement fédéral, reconnaissent que l'épargne doit être réveillée, mais pas via des investissements comportant des risques, et certainement pas grâce à un avantage fiscal, rapporte lundi De Morgen.

"Vanackere a un raisonnement un peu tortueux", commente la députée Karin Termmerman. "Le gouvernement a relevé le précompte mobilier à 25%, soit un petit glissement de la fiscalité sur le travail vers celle sur le capital. Le but est-il maintenant de faire marche arrière? Et où devons-nous aller chercher l'argent pour cet effort?", interroge la députée.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires