Le soutien à l'électricité verte en Wallonie a coûté 525 millions d'euros en 2014

05/08/15 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Source: Belga

Le soutien à l'électricité verte en Wallonie a coûté 525 millions d'euros en 2014, ressort-il d'un rapport du régulateur wallon du secteur de l'énergie, la Cwape. Le niveau de soutien est le plus élevé pour la filière solaire, puis pour les filières de la biomasse, de l'éolien, de l'hydraulique et enfin de la cogénération fossile.

Le soutien à l'électricité verte en Wallonie a coûté 525 millions d'euros en 2014

© Thinkstock

Avec une puissance totale installée fin 2014 de plus de 2.000 MW, le parc de production d'électricité verte, composé de 124.000 sites, a connu une progression de 3% par rapport à la situation fin 2013. La filière photovoltaïque reste le moteur principal de cette croissance en 2014 avec une part importante provenant d'installations de plus de 10 kW. Paradoxalement, la production d'électricité verte a diminué de 4,4% par rapport à l'année 2013.

Près de 50% de l'électricité verte produite en 2014 est assurée à parts égales par les filières de la biomasse et de la cogénération fossile. L'éolien a représenté 30% de l'électricité verte produite, la filière solaire photovoltaïque 16% et l'hydraulique 6%.

Sur les 525 millions d'euros alloués aux producteurs d'énergie verte, 60% sont revenus à la filière du solaire photovoltaïque, 19% à celle du biomasse, 18% à celle de l'éolien, 2% à celle de la cogénération fossile et 1% à celle de l'hydraulique, précise la Cwape.

Le niveau de soutien moyen à l'électricité verte en Wallonie a atteint en 2014 près de 119 euros/MWh, ce qui constitue une hausse de 10% par rapport à 2013. Il s'élevait à 433 euros/MWh en moyenne pour la filière du solaire et à peine à 7,62 euros/MWh en moyenne pour la filière de la cogénération fossile.

En ce qui concerne le marché wallon des certificats verts, plus de 7,16 millions de CV ont été octroyés aux producteurs d'énergie verte en 2014. Quant aux ventes de certificats verts, un volume de plus de 8,58 millions de CV a été enregistré, soit environ 120% des certificats verts émis. On constate que 53% des ventes ont été effectuées sur le marché, le solde ayant été vendu à Elia au prix garanti de 65 EUR/CV. Le prix moyen global (marché et prix garanti) s'est stabilisé en 2014 aux alentours de 70 euros/CV, soit à un prix supérieur à celui garanti.

Comme les années précédentes, le nombre de certificats verts disponibles sur le marché a dépassé largement le nombre de certificats verts à acheter par les fournisseurs et gestionnaires de réseau (soit 3,75 millions de CV pour ces derniers). Aucune amende n'a été infligée. Cent vingt-sept sièges d'exploitation ont bénéficié de réductions de quota de CV à acheter au premier semestre 2014 et 152 pour le second. La consommation totale des entreprises ayant bénéficié d'une réduction de quota a représenté 38% de la fourniture d'électricité soumise au quota de certificats verts en Wallonie en 2014, ajoute la Cwape.

Au rythme actuel d'investissement en installations de production d'électricité verte en Wallonie, l'objectif de 7,9 TWh d'électricité produite à partir de sources renouvelables et celui de 2,1 TWh en cogénération de qualité, soit au total 30% dans la consommation d'électricité, semblent difficilement atteignables en 2020, souligne par ailleurs le régulateur wallon.

Nos partenaires