Le séisme pourrait bénéficier à l'économie néozélandaise

08/09/10 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Trends-Tendances

Le puissant séisme qui a frappé samedi Christchurch, provoquant des dégâts considérables, pourrait au final relancer l'économie de ce pays sorti à grand peine de la récession, grâce à d'importants investissements dans le bâtiment.

Le séisme pourrait bénéficier à l'économie néozélandaise

© Reuters

Le tremblement de terre de magnitude 7 n'a pas fait de mort mais a endommagé quelque 100.000 habitations, des routes et des infrastructures telles que les égouts et les conduites d'eau.

Le Trésor australien a revu en nette hausse ses estimations pour la remise en état des infrastructures et des bâtiments, à 4 milliards de dollars néo-zélandais (2,27 milliards d'euros). L'indice comprenant les principales valeurs de la Bourse de Wellington est toutefois en hausse depuis son ouverture lundi matin.

"L'économie de cette région devrait être dopée par l'activité de reconstruction, qui fera plus que compenser les pertes occasionnées" par le séisme, estiment les économistes de la banque australienne Westpac dans une note. Les milliards de dollars investis dans les travaux de reconstruction pourrait aider l'économie du pays, qui peine à se remettre de la récession, selon les analystes.

"Cela n'aurait pas pu tomber à un meilleur moment, même si c'est affreux de dire cela", déclare Craig Egbert, économiste chez BNZ. Selon les économistes de Westpac, les catastrophes naturelles pèsent surtout sur l'économie lorsqu'elle est robuste et en pleine expansion. "Mais si elles interviennent dans un pays à l'économie fonctionnant en-dessous de ses capacités, comme c'est le cas aujourd'hui" en Nouvelle-Zélande, "et notamment dans le secteur de la construction, cela peut servir de moteur", indiquent-ils.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires