Le secteur belge du recyclage attend des mesures concrètes quant aux déchets plastiques

18/01/18 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Belga

Le secteur belge du recyclage se réjouit de la décision européenne qui vise à rendre tous les emballages en plastique recyclables d'ici à 2030, mais déplore deux points: le manque de mesures d'incitation et de garanties en matière de débouchés.

Le secteur belge du recyclage attend des mesures concrètes quant aux déchets plastiques

© iStockphoto

"Si nous augmentons le recyclage des déchets, la quantité de recyclats disponibles augmentera elle aussi", met en garde Go4Circle, la fédération des entreprises de l'économie circulaire en Belgique.

Telle qu'elle a été présentée mardi, la stratégie européenne "n'accorde que peu d'attention aux mesures d'incitation", regrette Go4Circle. Il en va de même pour les garanties en matière de débouchés aux matériaux recyclés. Si à ce stade l'offre et la demande s'équilibrent, le secteur s'inquiète d'une saturation du marché. Si nous augmentons le recyclage des déchets, la quantité de recyclats disponibles augmentera elle aussi. Nous devons faire en sorte qu'ils trouvent rapidement leur place sur le marché. Dans le cas contraire, on risque de remplacer la montagne de déchets par une montagne de matériaux recyclés, avertit le directeur de Go4Circle, Werner Annaert, qui suggère dès lors de "réduire la TVA sur les produits contenant des matériaux recyclés" pour en stimuler la consommation.

D'ici à 2030, la Commission européenne veut rendre recyclables tous les emballages en plastique disponibles sur le marché de l'UE. Une proposition législative détaillée devrait voir le jour avant la fin de l'année. Le texte sera ensuite soumis au Conseil européen, avant que les Etats membres ne le traduisent en objectifs locaux.

Go4Circle espère que des "mesures concrètes suivront rapidement". La fédération représente 220 sociétés actives dans la gestion des déchets et la production ou l'utilisation de nouveaux matériaux en Belgique. Ensemble, ces entreprises emploient près de 8.000 personnes et génèrent un chiffre d'affaires annuel de trois milliards d'euros.

Nos partenaires