"Le risque existe que nous revenions à une situation semblable aux années 30"

27/12/16 à 15:06 - Mise à jour à 15:04

Source: Trends-Tendances

Le professeur émérite en Économie Internationale Theo Peeters se montre inquiet concernant le retour des idées protectionnistes, dans un Z-Talk de notre collège de Kanaal Z Véronique Goossens.

"Le risque existe que nous revenions à une situation semblable aux années 30"

© Jonas Hamers/IG

Theo Peeters avait été impliqué en tant qu'expert lors de la formation de l'Union monétaire européenne, il a été président du comité de direction de la banque BBL, administrateur délégué de KBC Assurances, vice-président du Haut Conseil des Finances et président de la Commission d'étude sur le vieillissement. Il a par ailleurs inventé le terme de fédéralisme de consommation et il est d'avis que les réformes de l'État désintègrent doucement la Belgique.

En tant que macroéconomiste, il est très inquiet au sujet des récents développements dans le monde. Le Brexit établira de nouvelles relations commerciales avec l'Europe et Donald Trump, aux États-Unis, a l'intention de protéger davantage son marché.

"Le risque existe que nous revenions à une situation semblable aux années 1930. Au cours de cette période, après la grande croissance dans les années 1920 et la crise financière qui a suivi, c'était chacun pour soi. Chaque pays s'était replié sur lui-même et le résultat a été un déclin de la prospérité de 20%", explique Peeters. "Si un seul pays décide de se protéger, ce ne devrait pas être un problème, mais si nous commençons tous à lutter les uns contre les autres, nous connaîtrons bel et bien des problèmes. Si nous limitons nos importations, sur les produits chinois par exemple, alors la Chine bloquera également nos produits..."

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires