Le ring d'Anvers menace de plomber le budget flamand

07/12/15 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

Source: Belga

La Cour des comptes a mis en garde le gouvernement flamand contre les risques que faisait peser le projet "Oosterweel" à Anvers sur ses finances. Elle recommande d'ailleurs à la Flandre de conclure de nouveaux accord budgétaires avec les autres entités afin d'assurer le respect du Pacte de stabilité.

Le ring d'Anvers menace de plomber le budget flamand

Geert Bourgeois, ministre-président flamand. © Belga

L'équipe Bourgeois a approuvé le 20 novembre son programme budgétaire pluriannuel. Elle s'attend à un excédent d'un milliard d'euros en 2019 mais sa prévision repose sur un montage financier particulier. Le projet de bouclage du ring d'Anvers (la liaison Oosterweel, serpent de mer de la Région flamande) est sorti de l'épure parce qu'il se financerait lui-même grâce aux recettes d'un péage.

La Cour des comptes ne partage pas les vues du gouvernement. Les recettes du péage sont attendues d'ici 2022, hors du programme pluriannuel, fait-elle remarquer. En tenant compte de l'Oosterweel, le budget flamand afficherait un solde négatif de 136,3 millions d'euros en 2017 et de 941 millions en 2018 alors que le retour de l'équilibre était attendu en 2017.

Le programme pluriannuel du gouvernement flamand implique, d'après la Cour, la conclusion de nouveaux accords avec les autres entités belges sur une éventuelle adaptation du programme de stabilité de la Belgique puisque le projet Oosterweel aura un impact sur le solde de financement SEC.

En savoir plus sur:

Nos partenaires