Le "renseignement" chinois piège les businessmen britanniques

01/02/10 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Trends-Tendances

Le contre-espionnage britannique accuse la Chine de chercher à piéger les businessmen britanniques, via notamment des clés USB "bidouillées" offertes en cadeau, rapporte le Sunday Times dans son édition dominicale.

Le "renseignement" chinois piège les businessmen britanniques

© Epa

Selon le journal, qui cite un document interne de 14 pages du MI5 -le service de contre-espionnage britannique- les renseignements chinois mettent également sur pied des opérations plus sulfureuses visant à faire chanter les cadres d'entreprises britanniques pour obtenir d'eux des secrets commerciaux.

Ces cadres sont souvent approchés lors de foires commerciales par des agents des services chinois, qui leur offrent des "cadeaux" ou une "généreuse hospitalité", selon le document interne du MI5 qui aurait "fuité". Les cadeaux en question se présentent parfois comme des appareils à photo ou des clés USB dans lesquelles ont été introduits des "chevaux de Troie", des logiciels-espions qui permettent ensuite aux renseignements chinois d'avoir accès à n'importe quel ordinateur connecté à ces appareils. Le MI5 accuse également la Chine d'avoir recours au "hacking", le piratage d'ordinateurs à distance, pour s'emparer d'informations commercialement sensibles.

Le gouvernement chinois "représente l'une des menaces d'espionnage les plus importantes pour la Grande-Bretagne" aux yeux du MI5, ajoute le journal. "Les services de renseignement chinois sont également connus pour exploiter les vulnérabilités telles que les relations sexuelles et les activités illégales pour forcer les individus à coopérer avec eux", indique encore le journal.

La Chine dément régulièrement se livrer à l'espionnage en Grande-Bretagne. Son ambassade à Londres n'a fait aucun commentaire sur ces allégations, précise le Sunday Times.

En savoir plus sur:

Nos partenaires