Le produit de la vente de biens saisis en chute libre

24/02/14 à 06:40 - Mise à jour à 06:40

Source: Trends-Tendances

Les ventes publiques de bâtiments et véhicules, achetés avec de l'argent issu de la criminalité ou saisis dans le cadre d'une enquête judiciaire, rapportent de moins en moins chaque année, rapportent lundi Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Le produit de la vente de biens saisis en chute libre

© Thinkstock

Fin Shop, le centre de vente des biens meubles du SPF Finances, a vendu l'an dernier pour 5.298.712 euros de biens, ce qui représente une baisse de 35% en trois ans. En 2010, les ventes publiques avaient rapporté plus de 8 millions d'euros.

Les biens vendus sont essentiellement des voitures, des camions et des motos. Mais en 2013, le centre a également vendu des chevaux de course, des bouteilles de vin et champagne, des meubles et des presses d'imprimeries saisies chez des faux-monnayeurs.

Le produit de la vente des bâtiments a diminué de 205 millions en 2011 à 144 millions l'année passée. Il s'agit d'immeubles achetés avec de l'argent sale ou de bâtiments publics qui ne sont plus utilisés.

La vente publique de bois a par contre augmenté l'an dernier, atteignant près de 19 millions d'euros contre 16 millions en 2010. Le bois vendu a été coupé, entre autres, dans des domaines royaux ou des parcs et bois publics.

Nos partenaires