Le Portugal se finance malgré les rumeurs

02/03/11 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Source: Trends-Tendances

Le Portugal a levé mercredi 1 milliard d'euros de bons du Trésor à six et douze mois et racheté 110 millions d'obligations. Et ce, sans problème, malgré les rumeurs de plan de sauvetage financier. Cela n'a pas empêché S&P de prolonger sa "surveillance négative".

Le Portugal se finance malgré les rumeurs

© Reuters

Le Portugal a levé mercredi 1 milliard d'euros de bons du Trésor à six et douze mois et racheté 110 millions d'obligations, arrivant à échéance en avril et juin prochains, a annoncé l'Institut de gestion du crédit public (IGCP).

L'émission de dette à court terme a suscité une forte demande, l'Etat portugais plaçant le montant maximal prévu. Le taux d'intérêt exigé par les investisseurs pour l'émission de 450 millions d'euros à douze mois s'est fixé à 4,057 %, légèrement supérieur aux 3,987 % exigés le 16 février, la demande étant 3,1 fois supérieure à l'offre.

L'agence portugaise de la dette a par ailleurs placé 550 millions en bons à six mois à un taux de 2,984 %, identique au taux pratiqué le 2 février pour une opération similaire, avec une demande 2,6 fois supérieure à l'offre.

La faiblesse des montants montre que les investisseurs sont convaincus que le Portugal tiendra ses engagements

Pour Filipe Silva, stratégiste obligataire à la banque Carregosa, cette émission de dette à court terme montre que "le Portugal réussit à se financer sans grandes difficultés", en dépit de rumeurs récurrentes d'un recours imminent à un plan de sauvetage financier.

Mercredi, l'IGCP a par ailleurs racheté 90 millions d'euros de dette à échéance en avril, à un taux moyen de 1,540 %, et 20 millions pour les obligations à échéance en juin au taux moyen de 1,931 %.

Selon les économistes, la faiblesse des montants en cause montre que les investisseurs sont convaincus que le Portugal tiendra ses engagements pour avril et juin, et préfèrent attendre pour être remboursés sans souffrir de décote.

S&P prolonge la surveillance négative du Portugal, dans l'attente d'une décision de l'Union européenne

Standard & Poor's a annoncé mercredi qu'il maintenait la note de la dette du Portugal sous surveillance négative dans l'attente d'une décision européenne sur les conditions du futur mécanisme de stabilisation financière. La note de la dette à long terme du Portugal est maintenue à "A-" et à court terme à "A-2", toutes deux restant assorties d'une perspective négative, précise S&P dans un communiqué.

Selon l'agence de notation, malgré les progrès réalisés et les dénégations du gouvernement, "le Portugal pourrait être contraint de solliciter le Fonds européen de stabilité financière et le Fonds monétaire international", compte tenu de ses "besoins de financement extérieur élevés et de ses sources de financement limitées".

Pour S&P, un éventuel abaissement de la note du Portugal dépendra des conditions de prêt qui pourraient lui être concédées dans le cadre du Mécanisme européen de stabilité (ESM), appelé à succéder à partir de 2013 au fonds provisoire (FESF) mis en place l'an dernier après la crise grecque et qui a servi depuis à aider l'Irlande.

"Nous attendons les détails sur les conditions de prêt à l'issue du Conseil européen de la fin mars, a ajouté l'agence. Nous considérons que la potentielle exposition du Portugal à de telles conditions de prêt est l'élément-clé pesant sur sa note." S&P indique qu'il prendra sa décision "dans les deux mois" et que son éventuelle dégradation "ne sera probablement pas supérieure à deux crans".

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires