Le Portugal compte ramener son déficit sous 3%

12/03/15 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Belga

Le Portugal atteindra un "déficit inférieur à 3%" de son Produit intérieur brut (PIB) en 2015 sans introduire de nouvelles mesures d'austérité, a affirmé mercredi son Premier ministre Pedro Passos Coelho.

Le Portugal compte ramener son déficit sous 3%

Pedro Passos Coelho, premier ministre portugais. © BELGAIMAGE

Lisbonne "respectera ses objectifs (...) et sortira de la procédure pour déficit excessif" en 2015 en affichant "un déficit inférieur à 3%" du PIB, a-t-il assuré devant le Parlement. Le Portugal "n'aura pas besoin de nouvelles mesures pour obtenir ces résultats", a ajouté le chef du gouvernement, qui reprenait à son compte des propos tenus lundi à Bruxelles par sa ministre des Finances, Maria Luis Albuquerque.

Mme Albuquerque répondait à ses homologues de la zone euro, selon lesquels le Portugal pourrait avoir besoin de mesures additionnelles pour atteindre ses objectifs budgétaires en 2015. Le gouvernement portugais "ajustera sa stratégie budgétaire si cela s'avère nécessaire", avait-elle toutefois précisé.

Malgré les critiques de Bruxelles, Lisbonne s'est doté pour 2015 d'un budget expurgé de toute nouvelle mesure d'austérité, alors que des élections législatives sont prévues à l'automne.

Le Portugal prévoit de ramener son déficit à 2,7% du PIB en 2015, ce qui lui permettrait de sortir de la procédure pour déficit excessif. Moins optimiste, la Commission européenne table sur un déficit de 3,2% cette année. Pour 2014, Lisbonne espère ramener son déficit à 4,8% du PIB, alors que le chiffre doit être publié à la fin du mois. Bruxelles avance ici une prévision plus favorable, à 4,6%.

Le pays s'est affranchi en mai dernier d'un plan d'aide internationale de 78 milliards d'euros accordé en 2011 en échange d'un programme de réformes et de rigueur.

Signe de l'amélioration de sa situation budgétaire, le Portugal a annoncé son intention de rembourser par avance 14 milliards d'euros au Fonds monétaire international (FMI) sur les 25,7 milliards prêtés, dont six milliards dès le mois de mars.

En savoir plus sur:

Nos partenaires