"Le péage urbain ? Une mauvaise solution pour Bruxelles !"

29/03/12 à 15:54 - Mise à jour à 15:54

Source: Trends-Tendances

Le péage urbain serait-il une vraie solution pour améliorer le trafic à Bruxelles ? Il est en application à Londres, Oslo, Stockholm ou Milan. Mais tout le monde n'y est pas favorable. Parmi ses opposants : la ministre bruxelloise des Travaux publics et des Transports. Interview.

"Le péage urbain ? Une mauvaise solution pour Bruxelles !"

© Image Globe

Découvrez un dossier complet consacré aux "recettes anti-bouchons" dans le magazine Trends-Tendances daté du 29 mars 2012.

La Région bruxelloise vise à réduire de 20 % la pression automobile sur la ville d'ici 2018 (plan de mobilité Iris 2). Actuellement, la voiture représente 37,5 % des déplacements à Bruxelles (moyenne nationale : 63,6 %, selon la dernière étude de mobilité fédérale Beldam). Le péage urbain serait-il une vraie solution pour améliorer le trafic à Bruxelles ? Il est en application à Londres, Oslo, Stockholm ou Milan, et figure, de manière vague, parmi les hypothèses du plan Iris 2 pour Bruxelles.

"Sa mise en place est de plus en plus probable... surtout avec les difficultés budgétaires", estime Hugues Duchâteau, administrateur délégué de Stratec, société d'experts indépendants en environnement, transport et aménagement du territoire. Les politiques, eux, ne sont pas tous enthousiastes à ce propos. A Bruxelles, Brigitte Grouwels, ministre des Travaux publics et des Transports, y est défavorable.

Pourquoi voulez-vous une redevance kilométrique pour les voitures ?

Il y a déjà un accord concernant une taxe au km pour les camions, qui devrait entrer en vigueur en 2013. Pour les voitures, ce n'est pas le cas, mais l'idée avait été envisagée lorsque les Pays-Bas avaient annoncé l'adoption de ce principe. On pensait que cette approche aurait pu être rapidement étendue au niveau du Benelux. Comme le gouvernement néerlandais a fini par abandonner l'idée, elle n'a plus fait l'unanimité ici. Un accord entre les Régions prévoit une vignette fixe pour les voitures, une redevance au km pour les camions. Je propose, en plus, de tester la redevance au km pour les voitures sur la zone RER.

Préférez-vous ce dispositif à un péage urbain à Bruxelles ?

Je ne privilégie pas le péage urbain. On peut l'étudier mais ce serait une mauvaise solution pour Bruxelles. Elle nous mettrait en situation concurrentielle difficile avec la Flandre et la Wallonie. La redevance intelligente dans la zone RER serait plus efficace ; on pourrait la moduler selon les heures creuses et les heures de pointe, favoriser les grands axes.

Touring reproche à la Région de restreindre l'accès au centre-ville, notamment en créant des couloirs de bus, sans augmenter suffisamment la capacité des transports en commun...

On ne peut pas tout faire en même temps. La fréquence du métro sur les lignes 1 et 5 augmente, il y a de premières stations RER avec Simonis et la gare de l'Ouest. Il y aura un métro vers Schaerbeek, mais là il faudra bien 10 ans... Il est impossible d'améliorer les transports en commun sans passer par la création de sites propres, au détriment des voitures.

Que pensez-vous du projet d'élargissement du Ring Nord ?

Je parlerais plutôt d'optimisation. L'idée est d'augmenter la capacité en séparant des bandes de transit de bandes de circulation pour le trafic local. Il y a un souci au niveau du Bois du Laerbeek (Jette), mais je pense qu'on pourra trouver une solution. Nous devons aussi avoir des précisions quant aux émissions de CO2 et de particules fines. Mais des camions coincés dans les embouteillages causent plus de pollution, je pense, qu'un trafic lent mais fluide.

Pour terminer avec quelques points noirs : quid de la place Meiser, un des endroits les plus encombrés de la capitale ?

Nous étudions les alternatives : tunnel pour camions ou seulement pour voitures, réaménagement du carrefour, etc. Avant les grandes vacances, le gouvernement fera un choix et les études techniques devraient démarrer.

D'autres projets pour faire sauter un point noir ?

La rue de Stalle, à Uccle, où la situation est incroyable. On pourrait mettre en place une sortie sur l'autoroute pour les camions destinés à l'usine Audi. Et je voudrais aussi une ligne de tram jusqu'à Ruisbroek, en site propre, vers la gare. Des projets, il y en a beaucoup, mais ce qui manque, c'est l'argent.

La réforme de l'Etat va vous en apporter....

Oui, 500 millions d'euros par an, en vitesse de croisière. J'espère que nous en obtiendrons une bonne partie pour la mobilité.

Propos recueillis par Robert van Apeldoorn

Le gouvernement bruxellois engage la rénovation du tunnel Léopold II

Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert à un vaste chantier de rénovation du tunnel Léopold II, l'ouvrage routier souterrain le plus long du pays. Les travaux démarreront en 2014, dureront trois ans et seront effectués principalement de nuit, a précisé jeudi la ministre Grouwels. Le coût total de l'opération s'élèvera à 105 millions d'euros dans le cadre d'un contrat qui porte aussi sur l'entretien du tunnel durant 25 ans.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires