Le péage urbain et régional en test autour de Bruxelles en 2014

01/08/13 à 11:05 - Mise à jour à 11:05

Source: Trends-Tendances

La Flandre, la Wallonie et Bruxelles-Capitale ont choisi un consortium pour tester le péage kilométrique dans la zone du RER. Objectif : tester une formule de péage urbain intelligente, basée sur un GPS à bord des voitures.

Le péage urbain et régional en test autour de Bruxelles en 2014

© Belga

Le cabinet de conseil PwC a été désigné pour organiser les tests de péage urbain (et régional) à Bruxelles et aux alentours, dans la zone couverte par le RER. Il s'agit de la suite des projets de créer un péage urbain à Bruxelles, pour limiter les embouteillages.

Le plan IRIS 2 sur la mobilité à Bruxelles envisageait divers mécanismes de péage. La méthode londonienne, qui consiste à imposer un péage linéaire dans une zone de la ville (ou sur la ville entière) n'était guère souhaitée par l'exécutif bruxellois, car elle pouvait constituer un encouragement pour les entreprises à quitter Bruxelles. D'où l'idée d'un péage "intelligent", qui déborde largement la ville, à peu près sur les deux Brabant. Les trois Régions concernées ont désigné un coordinateur, PwC, pour tester un mécanisme basé sur une boite contenant un GPS (On-Board-Unit). Ce dernier permet d'appliquer un péage variable selon les axes empruntés, le type de véhicule et l'heure. Le test, qui doit démarrer début 2014, impliquera un millier de personnes. Ces dernières disposeront d'un budget et devront donc organiser leur déplacement en fonction des tarifs pratiqués sur chaque axe. L'objectif est d'analyser les changements de trafic que pourrait entrainer une taxe kilométrique.

Le test se fera avec l'aide de Touring, des instituts de recherche VITO te GfK. La boîte sera fournie par Magicview Connected Product. Les résultats devrait être connus dans la seconde moitié de 2014. Un comité scientifique international sera mis en place.

Le test ne signifie pas décision

Va-t-on, pour autant, appliquer ce dispositif de redevance ? Pas sûr... "Le test ne signifie pas qu'il y ait une décision en ce sens" insiste Joris Porschet, porte-parole de la ministre Brigitte Grouwels, ministre bruxelloise des Transports. L'accord politique entre les Régions ne prévoit pas ce dispositif.

Ce mécanisme de taxation au kilomètre, basé sur un GPS, est encore peu fréquent. Les Pays-Bas l'on envisagé pour les voitures mais l'ont abandonné. L'Allemagne l'applique pour les poids lourds. La Belgique va aussi l'introduire pour les camions à partir de 2016, en remplacement de l'Eurovignette. Le test pourrait amener les Régions à étendre le système aux voitures afin de lutter contre les embouteillages.

Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires