Le patron d'Agoria plaide pour une rationalisation de la fonction publique

11/10/17 à 15:08 - Mise à jour à 15:07

Source: Belga

Les pouvoirs publics dépensent toujours trop. C'est principalement le coût des fonctionnaires qui est élevé. "Il y a trop de fonctionnaires qui font le même boulot aujourd'hui", a commenté mercredi le CEO d'Agoria, Marc Lambotte, en marge de la présentation de l'analyse conjoncturelle de la Fédération des entreprises de l'industrie technologique.

Le patron d'Agoria plaide pour une rationalisation de la fonction publique

Marc Lambotte, CEO d'Agoria © BELGAIMAGE

Les dépenses publiques ne sont pas sous contrôle, selon Agoria. En dix ans de temps, les dépenses sont passées de 166 milliards à 227 milliards d'euros. Cela représente une hausse de 36% alors que dans le même temps le PIB a progressé de 22% à peine. "C'est intenable. Nous allons droit vers la faillite", a averti M. Lambotte.

Agoria pointe notamment le coût des fonctionnaires, qui selon la fédération, est beaucoup trop élevé. "Il y a trop de fonctionnaires. Nous avons cruellement besoin de certains, comme ceux qui assurent notre protection, notre formation ou nos soins. Il y en a aussi d'autres dont nous avons beaucoup moins besoin", a affirmé M. Lambotte.

Il met le doigt sur le personnel administratif. "Il y a trop de fonctionnaires qui font le même boulot aujourd'hui." Et le responsable d'Agoria de citer l'exemple des demandes de permis qui doivent être introduites en cinq exemplaires. "Avec l'informatisation, les procédures manuelles ne sont plus indispensables", selon lui.

Outre une plus grande numérisation de l'administration, Agoria plaide pour une réduction de la pension des fonctionnaires. "La différence entre les pensions pour fonctionnaires et celles en vigueur dans le privé n'a plus lieu d'être."

Nos partenaires