Le nouveau canal de Suez en chiffres

04/08/15 à 13:48 - Mise à jour à 13:55

L'Egypte inaugure jeudi une extension qui doit permettre d'intensifier le trafic sur le canal de Suez reliant la mer Rouge à la mer Méditerranée. Voici quelques chiffres sur cette artère fondamentale.

Le nouveau canal de Suez en chiffres

© Reuters

Le canal, ouvert en 1869 après près d'une décennie de travaux, est l'une des principales sources de revenus de l'Egypte et le symbole de son indépendance au 20e siècle.

En 1956, le président Gamal Abdel Nasser, héraut du panarabisme et pourfendeur de la colonisation, a nationalisé le canal jusque-là géré par la Grande Bretagne et la France, toutes deux propriétaires de la Compagnie du canal de Suez. Ce coup de force déclenche la "crise de Suez", marquée par l'invasion d'une partie de l'Egypte par des troupes britanniques et israéliennes.

Après sa nationalisation, cette voie navigable de 192 km demeure une route importante pour le transport de pétrole, et l'une des voies navigables les plus fréquentées au monde.

Le trafic par le canal de Suez a représenté 7,5% du commerce maritime mondial en 2007, d'après le Conseil mondial de navigation.

En 2013, 4,6% de la production mondiale de produits pétroliers a transité par Suez ou par l'oléoduc Sumed qui relie lui aussi la mer Rouge à la Méditerranée, selon l'Agence américaine d'information sur l'énergie.

Longue de 72 kilomètres, la nouvelle voie réduira le temps d'attente pour les bateaux de 18 à 11 heures, et permettra une circulation dans les deux sens.

Elle a été construite en moins d'un an pour neuf milliards de dollars (7,9 milliards d'euros), principalement financée par des participations vendues aux Egyptiens.

Le projet comprend le creusement d'un nouveau canal de 37 km, et l'approfondissement et l'élargissement du canal existant sur 35 km.

D'ici 2023, quelque 97 navires pourront emprunter le canal quotidiennement, contre 49 actuellement, selon l'Autorité du canal de Suez.

Le gouvernement espère que la nouvelle artère fera passer les revenus du canal de 5,3 milliards de dollars (environ 4,7 mds d'euros) attendus en 2015 à 13,2 mds USD (11,7 mds d'euros) en 2023. Un optimisme nuancé par des experts, selon qui il n'est pas encore possible de chiffrer l'impact de cette extension du canal de Suez sur le commerce maritime mondial.

Avec l'AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires