Le "mariage du siècle" sera-t-il rentable pour le Royaume-Uni ?

27/04/11 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Trends-Tendances

Les retombées économiques du mariage du prince William et de Kate Middleton devraient compenser le coût de la cérémonie, mais pas le manque à gagner lié à l'arrêt de production des entreprises.

Le "mariage du siècle" sera-t-il rentable pour le Royaume-Uni ?

© Bloomberg

L'union du prince William et de Katherine Middleton, ce vendredi 29 avril à Londres, s'annonce comme l'événement le plus glamour et le plus attendu de ce printemps 2011. Néanmoins, le coût de ce mariage suscite des inquiétudes outre-manche, alors que les contribuables britanniques sont soumis depuis un an à une cure d'austérité.

A Buckingham Palace, les calculettes chauffent. Car l'argent file vite. D'abord la robe de mariée: elle est estimée à 290 000 euros. S'ajoutent 580 000 euros de décorations florales qui embaumeront l'abbaye de Westminster et le palais de Buckingham. Au total, selon le quotidien The Telegraph, la facture concernant la réception pourrait s'élever à 12 millions d'euros.

C'est cependant la sécurité des mariés, invités royaux, personnalités politiques et stars du monde entier qui devrait plomber le budget. Les estimations vont bon train. Toujours selon The Telegraph, le poste pourrait peser près de 80 millions d'euros. Au total, l'union de William et de Kate devrait coûter au bas mot 95 millions d'euros.

Alors de l'autre côté de la Manche, on s'inquiète: qui va payer? La famille royale est prête à mettre la main au porte-monnaie pour tout ce qui concerne à proprement parler le mariage. En revanche, la sécurité pourrait incomber au gouvernement et donc aux contribuables anglais. Mais le coût pour le pays des festivités ne s'arrête pas là. Le 29 avril a été décrété jour férié par le Premier ministre David Cameron. Le manque à gagner pourrait atteindre 7 milliards d'euros, selon la Confédération patronale britannique.

Les recettes compenseront-elles la facture? L'événement devrait en effet offrir un joli coup d'accélérateur au secteur du tourisme et aux boutiques de souvenirs. Verdict Research estime à 65 millions d'euros les revenus issus des 600 000 touristes attendus à Londres. A cela Il faut encore ajouter un chiffre d'affaires estimé à 275 millions d'euros en nourriture et boissons dépensés par les 6,5 millions de foyers qui fêteront le mariage chez eux, dont 97,5 millions en alcool avec la moitié rien qu'en bouteilles de champagne.

Sans oublier les produits dérivés (assiettes, tasses, bols, foulards, tee-shirts, casquettes, etc.) dont les ventes pourraient rapporter 322 millions de d'euros en produits dérivés. Au total, selon les économistes britanniques, l'union de Will et de Kate pourrait rapporter plus de 700 millions d'euros au pays. Soit à peine un dixième du coût réel du mariage.

Danièle Licata, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires