"Le 'made in Belgium' est un atout au Maroc"

27/06/18 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Belga

"Le 'made in Belgium' et les produits wallons sont un atout au Maroc où nos produits et services sont considérés comme étant de très bonne qualité", a souligné mercredi à Casablanca Takis Kakayannis, conseiller économique et commercial de l'Agence wallonne à l'Exportation et aux Investissements Etrangers (Awex), en marge de la visite du ministre-président wallon Willy Borsus.

"Le 'made in Belgium' est un atout au Maroc"

Le ministre président wallon Willy Borsus est en mission au Maroc. © BELGA/Benoît Doppagne

"De grandes entreprises wallonnes comme CMI, Thomas&Piron ou encore Prayon sont présentes au Maroc. La Wallonie est représentée dans les équipements, la chimie, l'agro-alimentaire ou encore la consultance et la formation", détaille le conseiller. "Les Belges sont appréciés au Maroc, un pays où tout le monde connaît quelqu'un qui habite chez nous."

"Des bureaux commerciaux et de représentation locaux sont aussi une manière d'être présent au Maroc et de faire des affaires", ajoute-t-il. "Le Maroc est un pays où la dimension humaine est très importante et les entrepreneurs doivent aussi prendre cela en compte."

Le pays, marché cible de l'Awex en 2018, est le premier d'exportation de la Wallonie en Afrique.

En 2017, la Wallonie a exporté au Royaume chérifien pour 37,22 millions d'euros de produits alimentaires et tabac, pour 27,56 millions d'euros de produits chimiques et pharmaceutiques, pour 11,21 millions d'euros de machines et équipements mécaniques/électroniques/électriques et pour 7,2 millions d'euros de métaux.

La Wallonie et la région de Casablanca-Settat signent un protocole d'accord de coopération

Le ministre-président wallon Willy Borsus et le président de la région marocaine de Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, ont signé, mercredi, un protocole d'accord de coopération entre les deux régions. "Un pas de plus vers une coopération qui ne part pas de zéro avec de forts potentiels et des relations qui ne demandent qu'à se perpétuer", a déclaré M. Bakkoury.

Le grand Casablanca est le poumon économique du Maroc avec 40% de l'industrie marocaine qui y est présente. Cette région génère environ 20% du PIB du pays. Willy Borsus et Mustapha Bakkoury ont relevé des points de coopération comme la formation, l'agro-alimentaire, la recherche ou encore le tourisme qui pourront encore se renforcer. "Le cocktail de possibilités est vaste", a souligné M. Bakkoury.

Nos partenaires