Le Japon se vote un budget spécial post-tsunami

02/05/11 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Trends-Tendances

Le Parlement japonais a voté lundi une rallonge budgétaire de 4.000 milliards de yens pour la remise en état d'infrastructures publiques, la construction de logements provisoires et le traitement des décombres. Notamment.

Le Japon se vote un budget spécial post-tsunami

© Bloomberg

Le Parlement japonais a voté lundi une rallonge budgétaire d'environ 4.000 milliards de yens (33 milliards d'euros) pour financer les premiers besoins de la reconstruction dans le nord-est du pays, dévasté par le séisme et le tsunami du 11 mars, selon les médias.

La chambre haute a voté lundi en faveur de ce premier octroi de fonds pour accélérer le relogement des personnes et restaurer les installations vitales. La chambre basse l'a pour sa part adopté samedi.

Ces crédits, qui complètent le budget initial pour l'année budgétaire en cours (1er avril-31 mars), comprennent un montant de quelque 1.209 milliards de yens (10 milliards d'euros) destiné à la remise en état d'infrastructures publiques, environ 363 milliards de yens (3 milliards d'euros) pour la construction de logements provisoires, plus de 350 milliards pour le traitement des décombres ainsi que 270 milliards pour restaurer les établissements scolaires et renforcer leur protection parasismique.

Ce premier budget supplémentaire ne nécessitera pas de nouvel endettement du pays, mais un deuxième est d'ores et déjà en préparation et sera financé par l'émission de nouvelles obligations d'Etat, a prévenu le Premier ministre.

Le gouvernement de centre-gauche de Naoto Kan évalue à 25.000 milliards de yens (210 milliards d'euros) le coût des dégâts produits par la catastrophe, sans compter le manque à gagner pour les entreprises perturbées depuis par des coupures de courant ni les conséquences de l'accident nucléaire de Fukushima.

Le tremblement de terre de magnitude 9 du 11 mars et surtout le tsunami qui a suivi ont fait quelque 28.000 morts et disparus dans le nord-est.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires