Le Japon revoit à la baisse ses prévisions de croissance

28/04/11 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Trends-Tendances

Le séisme et le tsunami ont coûté, au Japon, plus de 15 % de production industrielle en mars. L'Archipel a drastiquement revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2011-2012.

Le Japon revoit à la baisse ses prévisions de croissance

© Reuters

La Banque du Japon abaisse à 0,6% sa prévision de croissance 2011-2012

La Banque du Japon a abaissé d'un point, à 0,6 %, sa prévision de croissance pour l'année budgétaire d'avril 2011 à mars 2012 à cause du séisme qui a dévasté le nord-est de l'archipel. "Les perspectives de l'économie japonaise, qui se relevait début 2011 d'une phase de ralentissement, ont changé drastiquement depuis le tremblement de terre qui a frappé le nord-est le 11 mars", a indiqué jeudi l'institut d'émission dans son rapport semestriel sur l'économie japonaise.

"Conséquence de ce désastre, l'économie fera inévitablement face à des vents contraires", a poursuivi la Banque du Japon.

A partir de l'automne 2011, cependant, elle a prévu que les travaux de reconstruction soutiendraient "la reprise de l'économie à un rythme plus rapide. Lors de l'exercice budgétaire d'avril 2012 à mars 2013, l'économie japonaise devrait continuer de croître" à vitesse soutenue. La Banque du Japon a relevé sa prévision de croissance pour cette année-là de 0,9 point, à 2,9 %.

Japon : la production industrielle plonge de 15,3% en mars à cause du séisme

La production industrielle au Japon a plongé de 15,3 % en mars par rapport à février, sa plus lourde chute jamais enregistrée, à cause du séisme et du tsunami qui ont endommagé de nombreuses usines et perturbé l'activité économique, a annoncé jeudi le ministère de l'Economie. Il s'agit de la plus forte baisse depuis la mise en place de cet indicateur en 1953.

Le recul a été particulièrement net dans le secteur de l'automobile, que ce soit pour l'assemblage des véhicules ou la fourniture des pièces détachées, a précisé le ministère de l'Economie, du commerce et de l'industrie (Meti), selon des chiffres préliminaires.

Toujours en mars et en rythme mensuel, les livraisons ont reculé de 14,3 % et les stocks de 4,3 %. Le ministère a toutefois précisé que la production devrait remonter dès le mois d'avril, de 3,9 %, et continuer de progresser en mai, de 2,7 %, selon une enquête réalisée en avril auprès des industriels japonais.

Le séisme de magnitude 9 et le tsunami géant du 11 mars ont causé des dégâts considérables aux infrastructures, aux logements et aux usines de la région du Tohoku, estimés à 25.000 milliards de yens (210 milliards d'euros) par les autorités.

En endommageant ou en suspendant la production de centrales nucléaires et thermiques, la catastrophe a en outre entraîné une pénurie d'électricité qui pousse les fabriques à restreindre leur activité, affectée de surcroît par les perturbations dans les transports.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires