Le gouvernement wallon simplifie les outils économiques de la Région

20/04/18 à 10:12 - Mise à jour à 10:12

Source: Belga

Le gouvernement wallon est parvenu à un accord sur la simplification et la rationalisation des outils économiques de la Région, s'est réjoui jeudi après-midi Pierre-Yves Jeholet, le ministre wallon de l'Economie.

Le gouvernement wallon simplifie les outils économiques de la Région

Alda Greoli, Willy Borsus et Pierre-Yves Jeholet © Belga

Dans la foulée de cette réforme "évolutive", 194 postes d'administrateurs et 2 postes de directeurs seront supprimés à court terme. Vingt-deux organismes régionaux, dont Sowaspace, Wespavia ou encore CIW, disparaîtront également dans les prochains mois. D'autres structures, dont la Foncière liégeoise et Innovatech, feront quant à elles l'objet d'un examen futur en vue d'un rapprochement, d'une fusion ou d'une suppression.

Concrètement, la réforme s'articule autour de 2 pôles. Le premier sera dédié à l'investissement, au financement des entreprises et à l'animation économique de la Région. Il regroupera les activités de la SRIW (société régionale d'investissement de Wallonie), en charge du financement des grandes entreprises, de l'AEI (Agence pour l'entreprise et l'innovation) - jugée pas "suffisamment efficace" - et de la Sowalfin (financement des PME).

Quant aux invests, qui proposent aux PME une offre de financement "performante mais perfectible", ils verront leurs critères d'intervention adaptés (suppression de la durée maximum des interventions, suppression d'exclusions sectorielles historiques, ...) Le nombre d'administrateurs publics y sera par ailleurs limité à 5 tandis que la Sowalfin en deviendra la "maison-mère".

Le second pôle, chapeauté par la Sogepa Holding, sera consacré aux entreprises en restructuration, en incluant l'assainissement des sites. Il sera dès lors constitué des activités de la Sogepa (aides régionales aux entreprises en difficultés) et de la Spaque, chargée du volet assainissement. Un pôle d'investissement en santé et action sociale sera également créé.

"Nous avons actuellement des outils économiques qui fonctionnent mais qui peuvent certainement fonctionner mieux encore à l'avenir, en termes notamment de transparence et de bonne gouvernance", a résumé Pierre-Yves Jeholet. "Cette réforme était l'une des priorités de notre déclaration de politique régionale et nous avons aujourd'hui joint les actes à la parole", a-t-il ajouté.

L'objectif de cette simplification n'est pas de réaliser des économies "mais de faire plus et mieux avec les moyens attribués afin de contribuer plus efficacement au redéploiement économique de la Région", a encore insisté le ministre en assurant qu'il n'y aura, dans le cadre de cette réforme, "ni bain de sang social, ni chasse aux sorcières" vis-à-vis des partisans de l'ancienne majorité. Même si "à la marge, il y aura toujours des gens qui ne suivront pas", a-t-il admis.

"Les moyens publics investis pour le redéploiement de la Wallonie sont importants. Il est de notre devoir de les utiliser de manière efficace", avec comme ligne de conduite "transparence, gouvernance et efficience", a conclu Pierre-Yves Jeholet.

Nos partenaires