Daan Killemaes
Daan Killemaes
Rédacteur en chef de Trends Magazine
Opinion

21/09/17 à 14:01 - Mise à jour à 14:02

'Le gouvernement Michel commet lui aussi le péché originel belge'

'C'est précisément en période de haute conjoncture qu'un assainissement est possible, sans faire de pots cassés. C'est donc maintenant que le gouvernement doit se constituer un matelas en vue de la prochaine récession', plaide Daan Killemaes, le rédacteur en chef du Trends néerlandophone.

Le vrai ministre du Budget de ce pays est un Italien qui travaille pour la Banque Centrale Européenne. Si les finances publiques belges ont enregistré quelque progrès ces dernières années, c'est quasi intégralement grâce à la politique monétaire souple du président de la BCE Mario Draghi. Déshabillez le budget du bonus d'intérêts et la réalité nue apparaît: l'assainissement n'a pas progressé d'un iota ces dernières années. Sous le gouvernement Michel, l'amélioration du solde est également quasi intégralement à imputer au bonus d'intérêts. L'effort véritable se résume brièvement: néant. L'assainissement des finances publiques aura à nouveau perdu une décennie quand Charles Michel remettra les clés du 16 rue de la Loi en 2019.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires