Le 'fossé salarial' en Belgique parmi "les plus faibles au monde"

12/03/15 à 15:31 - Mise à jour à 15:30

Source: Belga

La différence entre le salaire d'un employé moyen et celui d'un cadre supérieur est en Belgique parmi les plus limitées d'Europe et du monde, selon une étude de Hay Group menée à partir de la base de données salariales PayNet.

Le 'fossé salarial' en Belgique parmi "les plus faibles au monde"

Image d'illustration. © istock

En Belgique, "un chef de service gagne en moyenne 2,8 fois plus qu'un gestionnaire de dossiers", indique jeudi la boîte de consultance. "Ce fossé salarial est resté identique depuis la crise de 2008. La Belgique fait ainsi partie des pays où les écarts de rémunération sont les plus faibles au monde."

Toujours selon l'étude, seuls le Canada, la Suisse (2,5) et les pays scandinaves (Norvège avec 2,5, Danemark: 2,6, Suède: 2,7) affichent des écarts de rémunérations moins importants que la Belgique. A noter que l'étude a été réalisée dans 63 pays et se base sur des données de 2014. La personne de contact de Hay Group n'était pas disponible jeudi matin pour préciser le nombre de travailleurs pris en compte dans chaque pays étudié. La Finlande et l'Allemagne affichent un "fossé" chiffré à 2,8 comme celui de la Belgique. En Europe, l'Ukraine écrase la concurrence avec un facteur 11,4.

"À titre comparatif, un cadre supérieur gagne 13 fois plus qu'un employé moyen en Chine, 5 fois plus à Singapour et 4 fois plus aux États-Unis", note l'entreprise.

Selon celle-ci, l'employé moyen travaillant en Belgique a un salaire annuel relativement élevé, tandis que le cadre supérieur aurait un salaire annuel moyen "relativement modéré", soit 117.000 euros. Combinées au maintien des salaires au même niveau depuis 2008, "contrairement aux autres pays européens" où ils ont baissé, ces données expliquent un "fossé salarial" belge jugé "faible".

En savoir plus sur:

Nos partenaires