Le FMI veut éviter une "guerre des devises" à tout prix

04/10/10 à 10:12 - Mise à jour à 10:12

Source: Trends-Tendances

Si la "guerre des devises" que craint tant Dominique Strauss-Kahn, patron du Fonds monétaire international, devait éclater, "nous ne sortirions de cette crise que pour replonger dans une autre !"

Le FMI veut éviter une "guerre des devises" à tout prix

© Bloomberg

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international, a appelé samedi à Yalta les grandes économies mondiales à coopérer pour prévenir une "guerre de devises" qui risque d'empêcher la reprise économique mondiale.

"Nous voyons dans le monde la possibilité d'un éclatement d'une guerre de devises" au cours de laquelle de nombreux pays entreraient dans une course à la dévaluation de leur monnaie, a-t-il déclaré à la presse lors d'une conférence internationale intitulée YES (Yalta European Strategy). Le ministre des Finances brésilien, les autorités chinoises et beaucoup d'autres commencent à croire qu'ils peuvent trouver des solutions domestiques concernant la valeur de leur devise."

Le patron du FMI appelle donc à reprendre la coopération pour "lutter contre des déséquilibres mondiaux" : "La reprise mondiale est en cours" mais, sans un retour vers la coopération, "nous allons sortir de cette crise et replonger dans une autre !"

Plusieurs pays, la Chine notamment, ont été critiqués ces derniers temps pour maintenir à un niveau faible le taux de change de leur devise afin de stimuler leurs exportations. Guido Mantega, ministre brésilien des Finances, a déclaré la semaine dernière que le monde se trouvait "au beau milieu d'une guerre des changes internationale".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires